Recommandations de l’AN sur la Sécurité : le ministère de la Défense entame sa mise en œuvre

0
128

 Le ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, a tenu du 11 au 12 octobre 2018 un atelier. Cette rencontre a consisté à trouver des stratégies de mise en œuvre des recommandations de l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire. Cela consistera sans nul doute au renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité selon le premier responsable de la Défense.

Les recommandations de l’Assemblée Nationale sur la Sécurité au Burkina sont prises au sérieux par le département de la Défense. Un atelier a été initie à cet effet, le 11 au 12 octobre 2018 à Ouagadougou, par le ministère de la Défense, pour discuter de sa mise en œuvre.

Cette rencontre a réuni les personnes ressources, les éléments des Forces de Défense et de Sécurité, avec le Chef d’Etat Major General des Armée à leur tête, plusieurs conseillers techniques, etc. Le ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda, a, dès l’entame, indiqué avoir une pensée pieuse pour ceux qui sont tombés sur les champs d’honneur pour la défense de la patrie. Aussi, il a invité les participants, notamment ceux venus des garnisons extérieures, à mener « des débats francs et fructueux et sans tabou sur chacune de ces recommandations, pour qu’au sortir des travaux, nous soyons fixés sur les conditions de leur exécution ».

Il n’a pas manqué de préciser que la mise en œuvre de ces recommandations incombe à son département. Par conséquent, M. Bouda, appelle les officiers présents à fournir des efforts pour réussir la mise en œuvre et à proposer d’autres recommandations qu’ils jugeraient opportunes au regard du contexte sécuritaire, afin de nourrir la réflexion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.