Soutien aux FDS et au gouvernement :  Des femmes de Ouagadougou sur le macadam

0
39
Pour un  soutien aux forces de défense et de sécurité (FDS), et au gouvernement  face au combat du terrorisme, des centaines de femmes ont marché dans la soirée du jeudi 11 octobre 2018, à Ouagadougou.

« Nous appelons les Nations-Unis à soutenir le G5 Sahel et partant les FDS et le gouvernement  à lutter  contre le terrorisme au Burkina Faso », a lancé Saran Séremé.

Déterminées, elles ont été nombreuses qui ont répondu à l’appel de la marche  du jeudi 11 octobre 2018, à Ouagadougou. Parties. de la place de la Nation jusqu’au rond-point des Nations Unis, elles ont chantonné l’hymne Nationale du Burkina Faso. Rebouclées à la place de la nation sous un silence pathétique, toutes ces femmes avaient un seul message.

La présidente de la coordination nationale des femmes du Burkina Faso, (micro) Arlette Paré/ Lankouandé « Que Dieu sauve nos FDS et la nation Burkinabè toute entière »

Dire non aux actes terroristes, et afficher leur affection aux forces de défense et  de sécurité Burkinabè, a déclaré la présidente de la coordination nationale des femmes du Burkina Faso, Arlette Paré/ Lankoandé.

Un attachement qui a valu cette marche-meeting des femmes pour attester leur soutien  aux FDS et au gouvernement,  qui depuis ces dernières périodes mènent en perpétuité un combat contre le terrorisme, a-t-elle indiqué.

En rappel, depuis 2016 le Burkina Faso subit des attaques terroristes, au Nord et à L’Est  du pays.

Le médiateur du Faso, Saran Seremé a félicité les femmes d’avoir répondu massivement à cette marche de soutien aux FDS.

La dernière en date, le vendredi, 5 octobre 2018, à sollé dans le Nord avec 6 morts dans les rangs de la police. Selon le médiateur du Faso Saran Sérémé/Seré  ce mouvement est à féliciter à sa juste valeur.
Il en est de même pour la première Dame Sika  Kaboré. A l’entendre un appel est lancé aux Nations-Unis pour un soutien au gouvernement Burkinabè dans le combat contre le terrorisme.

Ensemble les deux représentantes du gouvernement se sont ensemble jointes  à toutes les femmes et prier le bon Dieu pour sécuriser et  sauvegarder la patrie et  les FDS. « Nous ne voulons plus en tant que mamans voir un enfant de ce pays tomber sous l’effet des forces du mal.

Les femmes ont marché et prier pour la paix et l’élimination du terrorisme au Burkina Faso

Que Dieu  console les familles endeuillées, assiste  et guide la Nation Burkinabè », Ont-elles formulé. Après la prière, les femmes ont remis au Médiateur du Faso, certaines doléances dont elle a promis de transmettre à qui de droit. « Je vous rassure que vos doléances seront textuellement transmises à qui de droit », a-t-elle rassuré

Ben Mahomed BENAO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.