58ème aniversaire des forces armées burkinabè:  Des décorations en différé au camp Guillaume Ouédraogo  

0
43
Le groupement central des armées(   GCA), a dans le cadre de la commémoration du 58èmeanniversaire des forces armées nationales, organisé, le jeudi 8 novembre 2018, à Ouagadougou, une cérémonie de décoration, dans la cour du camp Guillaume Ouédraogo.
La fanfare militaire à animé la cérémonie


Ordonnée depuis le 01 novembre 2018, dans le cadre de la commémoration du 58èmeanniversaire des forces armées nationales, la décoration des troupes est loin d’être achevée. Et le groupement central des arméesen est fait sa part, au camp Guillaume Ouédraogo, de Ouagadougou, dans la matinée du jeudi 8 novembre 2018, en procédant à la distinctionhonorifique de 178 soldats de tout sexe confondu, issues du rang des militaires


Ces distinctions selon le commandant du groupement des armées (GCA), le colonel-major,Moïse .Miningou,            Le colonel Moïse Miningou

sont entre autres, des marques de satisfaction du commandementattribuer à l’individu par sa hiérarchie. Cette règle honorifique, l’armée burkinabè, la perpétue depuis longtemps et c’est chaque année à la même occasiona-t-il poursuivi. « Et comme, toutes les décorations ne pouvaient pas être données le même jour, voilà pourquoi, nous l’organisons en différé. Pour le GCA se passe aujourd’hui, et les autres groupements organiserons certainement dans les jours à venir », a expliqué le colonel-major. A l’écouter, sur 178 impétrants, 8 ont reçus des médailles d’honneur militaire, 56 ont été bénéficiaires de  médailles militaire, 107 de médailles commémoratives, et autres éléments se sont vu distingués par les médailles des sapeurs-pompiers. 

Les 178 récipiendaires


Ces distinguions pour le commandant, vise en premier lieu, à traduire la reconnaissance de la déterminationdes troupes au front, dans l’actuel contexte d’insécurité que connait le Burkina Faso, mais de leur susciter plus de détermination dans leur engagement de servir leur nation. Cette cérémonie a également été l’occasion pour l’ensemble des récipiendaires, de traduire leurs sincères satisfactions , à leur hiérarchie. 

Les différents récipiendaires


« Cette distinction, je la dédie à Dieu, à la hiérarchie militaire et  frères d’armes, et à ma famille. C’est également un moment pour moi de demander au tout puissant de rendre la terre légère pour mes frères d’armes tombés au front », a formulé un des récipiendaires, le colonel Ouédraogo Adama. Son camarade sergent-chef Guiro Abdoulaye,  ne dira pas le contraire. « Je suis fier aujourd’hui, mais plus engagé pour mener à bien la suite de mon travail qui est de servir ma nation », a soutenu le sergent-chef Ouédraogo.

Ben Mahomed BENAO
www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.