Salon PME de l’UEMOA à Bobo dioulasso : partage d’expérience entre entrepreneurs

0
60
« Petite et Moyenne Entreprise dans l’espace UEMOA à l’ère du numérique », c’est sous ce thème que se tient la 4e édition du Salon des Banques et PME de l’UEMOA. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce jeudi 8 novembre 2018, dans la cité de Sya. Ce salon est une opportunité de rencontre de l’ensemble des PME de la sous région afin de partager les expériences.

Les invités à la cérémonie d’ouverture du Salon
D’après Herman Nagalo, initiateur du Salon, la tenue de ce activité vise plusieurs objectifs. Il s’agit dans un premier temps, de veiller à ce que tous les PME de la sous région se rencontrent mais aussi et surtout de partager les expériences afin de renforcer les capacités. En sus, poursuit M. Nagalo, il doit aussi permettre d’apprendre les meilleurs pratiques dans le seul soucis de faire des propositions concrètes pour la résolutions des difficultés liés au métier. Il a souhaité que l’opportunité soit saisit par les institutions bancaires.  » Ce salon doit vous permettre de mieux connaitre cette catégorie d’entreprise mais aussi de les accompagner  dans le cadre des financements de leurs projets et de faire connaitre vos offres aux PME », martèle M. Nagalo. Malgré les difficultés rencontrées le président du comité d’organisation, il a réaffirme leur détermination a poursuivre et a aller de l’avant.

Les experts venus de la sous région
Ainsi, tour à tour, le ministre du commerce, Harouna Kaboré, le SG du ministre de l’Economie numérique et des Postes, le président du comité des experts et le PDG de Coris Banque Internationale, ont pris la parole pour saluer l’idée de cette rencontre. Ils ont tous reconnu que le thème est d’actualité et interpellateur. A les croire, toutes les PME doivent s’adapter aux exigences des TIC pour espérer être compétitives sur le marché international à travers les Strat Ups et ses incubateurs,

Les entrepreneurs ont témoigné d’un grand intérêt à ce salon..

surtout dans la ville où se tient ce pressent salon de part son poids économique et sa position de carrefour dans la sous région.La volonté des jeunes entrepreneurs se trouve cependant stopper par le coût élevé des taux d’intérêt des banques de la zone UEMOA sans compter les questions de fiscalité…

Séance tenante, le ministre du Commerce, Harouna Kaboré à offert 9 millions de francs CFA aux organisateurs et Idrissa Nassa, PDG de Coris Banque International, lui a offert la somme de 1 million de francs CFA.
Amara Sylla pour www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.