Pagne du 8 mars : le marché obtenu grâce à des commissions demandées par une autorité

0
169

Selon le site d’information en ligne « Net Afrique », il y a eu des magouilles dans l’octroi du marché de production du pagne pour la célébration du 8 mars. Les acteurs devraient engagés des actions dans les jours qui suivent.

De source digne de foi, l’octroi du marché de production du pagne de 8 mars crée une grogne dans le milieu des affaires et au sein des marchés et Yaars.  En effet, selon des sources concordantes, la date limite de la soumission de l’appel d’offre était fixée au 16 octobre 2018 alors que l’insigne du pagne retenu avait été déjà remis à l’attributaire du marché depuis belle lurette. Les règles de la concurrence saine auraient été biaisées puisque l’attributaire aurait débuté l’exécution du marché depuis longtemps si fait qu’il a été annoncé que les pagnes seront disponibles d’ores et déjà à partir  du 15 décembre 2018.

Il se susurre que l’attributaire du marché verserait une commission de 30% d’une valeur pécuniaire de 135 000 FCFA par balle de pagne  à une autorité en contrepartie de l’avantage dont il aurait bénéficié. Ces sources déplorent le monopole de fait qui est du coup octroyé à l’attributaire du marché  au détriment des quatre attributaires qui ont exécuté conjointement le marché en 2017.

Selon la même source, le monopole de fait est confirmé puisque l’attributaire du marché de production des pagnes de 8 mars aurait bénéficié également de la production des pagnes pour les festivités de l’indépendance qui seront célébrés à Manga.

Il s’agit d’une camarade politique qui est encouragée au détriment des autres acteurs du domaine, a regretté l’informateur. Si rien n’est fait pour rectifier le tir, les acteurs entendent engager des actions fortes dans les jours à venir. Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.