4e édition de la journée culturelle karaboro : une journée dédiée à l’éducation dans le karaborola

0
87

Ce samedi 1er décembre 2018, l’Association « Too wanlé » a tenu la 4e édition de la journée culturelle des Karaboro. Conférence sur le thème, exposition, vente de mets traditionnels, nuit culturelle sont la substance de cette journée.

Créant un cadre d’échange entre les jeunes et les aînés karaboro, c’est l’objectif visé par l’association « Too wanlé » par la tenue régulière de la journée culturelle karaboro. Ce samedi 1er décembre 2018, elle a marqué la 4e édition à Ouagadougou.

Pour le président de l’association, Yaya Sory, par cette activité, ils entendent s’ouvrir aux autres cultures et faire découvrir à la face du monde, les riches potentialités de la culture Karaboro. Cette édition a été placée sous le thème : « Education dans le karaborola : défis et perspectives ». Pour M. Sory, il s’agit de faire la part belle à l’éducation « moteur de développement de toute Nation ». « Nous invitons toute la communauté karaboro à se pencher sur cette problématique afin de proposer des pistes de solutions pour améliorer la qualité de l’éducation dans le karaborola », a-t-il lancé. Avant de clore ses propos, il a salué ceux qui les soutiennent depuis le début.

D’après le co-parrain de cette 4e  édition, le Directeur général du SIAO, Dramane Tou, l’association « Too wanlé » s’est assignée la mission de promouvoir la culture Karaboro au-delà de nos frontières. « Elle mérite donc notre accompagnement et toutes nos félicitations », a-t-il soutenu. Au regard de la noblesse de la cause, M. Tou a signifié que dans un monde de globalisation généralisée, la tendance est à une homogénéité des cultures. « Cette situation n’est pas sans conséquences sur les cultures des différentes communautés, notamment celles minoritaires », a-t-il ajouté. Il a laissé entendre que le thème est plein de sens car il interpelle sur l’importance que nous devons accorder à l’éducation. Il a clos ses propos en invitant les uns et les autres à faire de cette journée un cadre d’échange et de partage d’expériences afin que nous puissions ensemble relever les défis auxquels fait face l’éducation burkinabè.

Le patron de la cérémonie, Bamory Ouattara, Secrétaire général du Premier ministère a emboîté les pas de ces prédécesseurs en appréciant à sa juste valeur, le thème de la présente édition. M. Ouattara, a souhaité bon vent à l’association en les promettant de toujours les accompagner. Sa majesté Marouan T. Sagnon, chef de canton de karabola a pour sa part, salué tous ceux qui ont effectué le déplacement pour découvrir la culture karaboro. « Je félicite l’association « Too wanlé » pour l’initiative. J’appelle nos parents à plaisanterie à emboîter nos pas », a-t-il plaisanté.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.