Musique : « Si je me décidais » ou la réalisation d’un rêve

0
115

Aboubacar Somnoma Kébré alias 2kavas a déposé définitivement ses valises dans le show-biz burkinabè. Il vient de sortir un opus de 6 titres baptisé « Si je me décidais ». Dans l’album, il se sert du slam comme une canne pour distiller des messages engagés. Ce vendredi 30 novembre 2018, le nouveau-né a été officiellement présenté.

Ça y est, il s’est décidé en sortant: « Si je me décidais ». Aboubacar Somnoma Kébré alias 2kavas, vient d’intégrer la petite liste des artistes engagés burkinabè. Une entrée très remarquée qui lui a d’ailleurs permis un featuring avec Almamy KJ sur un de ses titres. « Si je me décidais » est composé de 6 titres tous engagés. « Le bébé » a été présenté à la presse ce vendredi 30 novembre 2018.

« Le Trajet » est le premier titre de l’opus. L’artiste retrace là, le parcours tumultueuse d’une Afrique qui s’acculture et se déculture au fil du temps. « Si je me décidais » est le morceau phare de cet album. Il pourrait être interprété de deux façons : d’abord un clin d’œil à ceux qui le sous estiment dans la musique. Pour dire que 2kavas a confiance en lui et ne se laisserait pas intimider par qui que ce soit. Aussi, par « Si je me décidais », il parle à tout le monde. Le « Je » représente une communauté d’âmes dans la lutte et le combat pour l’aboutissement d’un monde meilleur. Le troisième son, sonne comme une hymne à « l’autre moitié du ciel ». Il la nommé « Ce que veulent les femmes ». Il y dépeint le matérialisme et la courte vision de certaines personnes du sexe féminin. Il confie vouloir utiliser la thérapie de choc pour amener nos jeunes sœurs, à prendre conscience devant tout vendeur d’illusion. « Vers-balles » est le 4e titre de « Si je décidais ». Là aussi il y décrit son objectif dans la musique. Il se sert d’elle pour dit-il, vaincre les maux. Tout le monde a vécu cette expérience. Celle de perdre un être aimé qui s’en va suite à notre hésitation à s’engager. Dans le morceau 5, dénommé « 2 et 1 », l’artiste fait un hommage à cette fille qu’il a tant aimée mais qui a douté de sa sincérité, et a préféré s’en aller. Enfin, dans le dernier titre, « Les gens ont compris », les considérations erronées de certaines personnes sur certaines choses, y sont décriés par 2kavas. Il soutien avoir déjà des sorties en vue, notamment en Côte d’Ivoire, en France et aux Etats Unis. Titulaire d’une Licence es Lettres, Professeur certifié des Lycées et collèges, 2kavas laisse entendre qu’un choix entre la musique et l’enseignement reste imminent. « Quand sonnera cette heure, je choisirais sans hésitation la musique qui est une passion », a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.