Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou: une vingtaine d’architectes ont prêté serment

0
49

Au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou (TGI), une vingtaine d’architectes ont prêté serment au cours d’une cérémonie solennelle sous l’œil vigilant du Procureur du Faso ce mercredi 9 janvier 2019. Les impétrants ont juré de respecter la déontologie qui régit le métier de l’architecte.

Président de l’ordre des architectes, Fabien Ouédraogo

Permettre à l’architecte de prendre la bonne mesure de son métier mais aussi d’intégrer certains aspects de déontologies et d’éthiques professionnelle. C’est la quintessence de la cérémonie de prestation de serment des architectes ce mercredi 9 janvier 2018.

20/23 architectes ont pu se présenter ce jour devant le procureur pour la solennité. Ils ont juré respecter le quitus, le décret et l’arrêté qui régis la profession de l’architecte au Burkina, au regard de sa profession et de son action dans l’acte de bâtir au Burkina Faso. Selon Fabien Ouédraogo, président de l’ordre des architectes, cette cérémonie fait partie des obligations des architectes. « C’est inscrit dans les différends textes qui régis notre profession », souligne le président de l’ordre des architectes. Cela permet, à l’en croire, d’exercer légalement au Burkina Faso. Pour M. Ouédraogo, les principaux défis seront de proposer de solutions nouvelles qui intègrent notre culture, notre climat et surtout la sociologie de notre profession dans un contexte de mondialisation afin d’être assimilé dans un processus conceptuel.

D’après Djinko Amadou, Procureur du Faso, des sanctions sont prévus par la loi pour punir l’architecte en cas de manquement. « En cas de manquement, l’architecte court principalement trois types de sanctions qui sont administratives mais aussi des sanctions civiles lorsqu’il y a des victimes et pénales (homicide involontaire) s’il y a eu des morts », prévient-t-il. « Ce qui m’attend sur le terrain c’est un travail bien fait », laisse entendre Hassan Ouédraogo, architecte et d’ajouter que la rigueur doit toujours être de mise pour que l’édifice qu’il concevra soit vivable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.