Littérature: « Les enfants et les arbres de la savane », un essai de Béatrice Marie Simporé

0
56
« Le.s enfants et les arbres de la savane », c’est le titre de l’essai de Béatrice Marie Simporé. Un livre qui met en relief les ressources floristiques du Burkina. Dans cet essai, l’auteur présente environ quarante espèces végétales de la flore burkinabè tout en évoquant leur importance pour la vie de l’homme. La dédicace de l’œuvre a eu lieu le samedi 16 mars 2019 à Ouagadougou.
Mme Béatrice Marie SIMPORÉ. l’ auteur de L’oeuvre

Béatrice Marie Simporé vient de mettre sur le marché son tout nouveau-né « les enfants et les arbres de la savane ». C’est le deuxième volume d’une série de quatre tomes de l’auteur. Et l’objectif de cette œuvre selon l’auteur, c’est un plaidoyer en faveur des espèces que la nature a maintenues pour les générations présentes. « Le livre les enfants et les arbres de la savane est un livre qui présente les espèces locales de végétation du terroir qui sont soient un peu abandonnés, et un peu en voie de disparition, et méconnu par les enfants », a expliquer l’auteur, Madame Simporé, avant d’ajouter, qu’ « à travers cet opus, de nombreux enfants burkinabè, connaîtront les plantes de leur pays. Une connaissance physique mais aussi ils seront renseignés sur les vertus de chaque espèce ».

Les journalistes présents présents à la dédicace

« Dans les délices de l’enfance, j’ai beaucoup observé la nature », a dit l’auteur. Toute chose qui justifie amplement le combat de l’écrivaine pour la promotion et la préservation des valeurs végétales au Burkina Faso.
Selon le conteur Ousseni Nikième, « les enfants et les arbres de la savane » est aussi un outil pédagogique pour les différents établissements secondaires de la place, pour les chercheurs, mais aussi pour les familles, car dit-il, ce document peut être aussi un miroir pour présenter la culture et la diversité végétale du Burkina Faso.

L’œuvre se veut également comme un moyen de sensibilisation pour contribuer à l’éveil des consciences face à la déforestation, mais aussi une échelle de transmission et de préservation des valeurs culturelles à travers l’arbre. « Dans ce livre, Madame Simporé nous invite à la prospection efficace et intelligente pour la promotion et la préservation des valeurs végétales au Burkina Faso à travers une œuvre littéraire », a-t-il indiqué.
Les enfants et les arbres de la savane est un livre qui offre la parole à une quarantaine d’arbres de la savane burkinabè. Ces arbres sont présentés physiquement par des images et des mots. « Dans ce livre, Madame

Simporé donne la parole pour toucher les cœurs et surtout la parole et la sagesse de nous inviter à leur adoption définitive. Dans ce livre, l’auteur nous invite à la protection intelligente et efficace des arbres », précise Ousseni Nikièma.
A travers cette œuvre, l’auteur lance un message précis et profond : l’homme ne peut bien vivre qu’en vivant avec les arbres et la nature, il faut agir maintenant sans attendre avant qu’il ne soit trop tard. Un message, visiblement bien compris par le bureau burkinabè du droit d’auteur et le programme de micro financement du fonds pour l’environnement mondial (FEM), qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner l’auteur.

Les enfants et les arbres de la savane est disponible dans toutes les librairies au Burkina Faso au prix unitaire de 6000 francs CFA.

Anaëlle K/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.