Banque agricole du Faso Un instrument au service du développement du monde rural

0
105
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé dans la matinée de ce vendredi 29 mars 2019 à Ouagadougou, au lancement officiel des activités de la Banque agricole du Faso (BADF). Promesse de campagne du chef de l’Etat, la BADF se veut une solution aux problèmes d’accès au crédit des acteurs du monde rural.
Roch Marc Christian accord e un grand intérêt à cette banque

Il l’avait annoncé pendant la campagne électorale en 2015.  Aujourd’hui c’est chose faite. La Banque agricole du Faso est désormais une réalité au pays des hommes intègres.

C’est le Président du Faso himself qui a lancé officiellement les activités de cette banque agricole ce vendredi 29 mars 2019 à Ouagadougou. Selon le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, autorité de tutelle technique de la BADF, le lancement effectif de cette banque vise à créer un modèle économique nouveau, en mettant le monde rural au cœur des politiques publiques.

Photo de famille

En effet, au Burkina Faso, le monde rural  regroupe 80% de la population et participe pour une part importante à la formation du Produit intérieur brut (PIB). 

Pour le Président du conseil d’administration (PCA) de la BADF, Mamadou Sérémé, de ces chiffres, seulement 15% des producteurs bénéficient de crédits bancaires, pour dire que cette banque est la bienvenue et s’il elle n’existait pas, il fallait bien la créée.
Tous sont unanimes quant à l’opportunité que va offrir cette institution financière au monde agricole.

Les représentant des parrains, Boureima Diallo, par ailleurs vice-président de la Confédération paysanne du Faso (CPF) et du monde rural, Bihoun Bambou également président de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB), ont tour à tour remercié le président du Faso pour cette banque qui sera d’un grand apport dans le développement des activités du monde rural.

Le Président du Faso, lui, n’a pas manqué de vanter cette banque pour ses multiples avantages au profit du monde agricole.

Pour lui, la BADF doit être un instrument important pour permettre aux paysans ainsi que tous les acteurs du secteur de pouvoir avoir des financements pour, non seulement s’équiper, mais aussi développer leurs activités. « Je souhaite que la naissance de cette banque participe à augmenter le taux de bancarisation, surtout en milieu rural », a dit le Président Kaboré.

Roch Marc Christian Kaboré a en outre rappelé que cette banque est une sollicitation du monde rural dans sa volonté de faire recours aux institutions financières pour le développement des activités agricoles.

C’est dans cette optique, selon lui, que les acteurs du monde rural participent au capital et disposent de représentants au sein du conseil d’administration pour orienter les financements de la banque en leur faveur. Et il pense qu’avec les opportunités que va offrir la BADF au monde rural, ceux-ci pourront contribuer conséquemment au développement économique et social du Burkina Faso.

Anaëlle K.

www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.