Journée nationale du paysan: la problématique de la sécurité alimentaire au cœur de la 21ème édition

0
230

La 21ème édition de la journée nationale du paysan aura lieu cette année à Gaoua, dans le sud-Ouest. En prelude à cette activité, le comité national d’organisation était face à la presse ce vendredi 19 avril 2019 à Ouagadougou. Objectif : décliner les grandes lignes de la celebration. 

: le ministre en charge de l’agriculture principal conferencier Salif Ouédraogo

Du 25 au 27 avril prochain, le monde paysan a rendez-vous à Gaoua avec le chef de l’Etat à l’occasion de la 21e journée nationale du paysan(JNP). Pour le comité national d’organisation( CNO), les préparatifs de la JNP se déroulent bien. Les aménagements sont en cours sur le site. “Défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité: quelles stratégies d’accompagnement des expositions agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques”, c’est le thème choisi pour cette 21e JNP.

Ainsi donc, le programme prévoit des ateliers sectoriels, sur le thème de la journée, le lancement officiel du Programme approvisionnement en eau potable et d’assainissement à Kiligbara le 25 avril. Le 26 avril sera consacré au lancement officiel de la JNP suivi de décorations et le 27 l’entretien direct entre le Président du Faso et les producteurs.

Une vue des hommes et femmes de médias

La 21ème JPN verra la participation de 1000 producteurs soit 80 par région. L’objectif comme l’a recommandé la 20e JNP est la mise en place du secrétariat permanent de la JNP qui sera gérée par la Chambre nationale d’agriculture qui, du reste sera chargée de l’organisation de la biennale, a laissé entendre le ministre.

Les collaborateurs des différents ministres étaient aussi présents

Quant au budget de la manifestation, le comité d’organisation a fait savoir que face à la situation économique actuelle, il était difficile de le chiffrer. Néanmoins des sponsors et les paysans ont eux-mêmes contribué financièrement pour la tenue de cette JNP. “Nous n’avons pas de budget chiffré pour le moment, il faut attendre la fin de la JNP” a dit le ministre Salif Ouédraogo.

Toutes les dispositions sécuritaires et sanitaires ont été également prises pour assurer la bonne tenue de l’événement dira le CNO. Il a tout de même demandé la franche collaboration de la population car “si chacun joue son rôle de citoyen nous pouvons vaincre l’insécurité” poursuit-il.
Comme innovations à long terme pour les JNP, il va s’agir de réaliser des infrastructures de stockage et de transformation, des ouvrages hydrauliques, d’assainissement et d’eau potable, des aménagements  de forêts, d’espaces pastoraux et autres infrastructures dans les régions accueillant la manifestation à l’image des 11 décembre.

L’affiche de la. 21ème édition

Déjà les producteurs peuvent compter sur l’appui technologique du ministère de la Recherche scientifique qui selon le chef de son département le Pr Alkassoum Maïga met à la disposition des paysans 580 innovations. “L’objectif est de passer à plus de 600 paquets technologiques” a dit le ministre Maïga. Il y avait à cette conférence également les ministres de l’Eau, Ambroise Ouédraogo et celui de l’Elevage Soumanogo Koutou.
Anaëlle K.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.