Ramadan 2019: Les fidèles musulmans prônent la paix au Burkina Faso

0
53

A Ouagadougou, dans la capitale burkinabè ce 4 juin 2019, des milliers de fidèles musulmans ont pris d’assaut la Place de la Nation ce matin pour la prière marquant la fin du mois de Ramadan. Dans son serment, l’iman Tiemtoté, a invité les fidèles à prier pour la paix au Faso et à se rapprocher davantage de Dieu à travers de bonnes actions. Cette célébration a connu la participation du cardinal Philippe Ouédraogo et d’une délégation gouvernementale avec à sa tête le Premier ministre Joseph Marie Christophe Dabiré. 

Les fidèles musulmans ont prié pour la paix

Aujourd’hui 4 mai 2019, les fidèles musulmans du Burkina célèbrent la fête de l’Aïd El Fitr. A Ouagadougou ce mardi matin, la Place de la Nation a drainé du monde. Autorités, religieux, membres du gouvernement, tous sont venus prier pour la paix au Faso. Dans sa prêche, le célébrant du jour a invité les burkinabè à toujours cultiver la paix et la cohésion sociale. « C’est une préoccupation pour tous. Nous prions pour la paix au Burkina Faso, que tout le monde revienne en de meilleurs sentiments. La religion musulmane prône la paix et la cohésion entre les confessions religieuses. Et comme le dit le Cardinal Philippe Ouédraogo, nous sommes tous des mils d’un même papier », a indiqué Mohamadi Tiemtoré, guide religieux.

Les fidèles musulmans sont sortis massivement pour célébrer la AId El FITR

Et c’est pour la sauvegarde de cette fraternité qu’une délégation de l’Eglise catholique se tient au côté de la communauté musulmane. Conduite par le cardinal Philippe Ouédraogo, ces religieux de l’Eglise catholique solidaires des musulmans en ce jour de grande spiritualité et dénoncent les amalgames tendant à ternir l’image des différentes confessions religieuses. « Ensemble, construisons un monde de fraternité humaine, et ensemble abattons, détruisons les murs qui nous éloignent les uns des autres pour construire des ponts qui nous unissent ensemble vers le dialogue. Nous devons construire une société de justice, une société de paix, une société fraternelle », a signifié le Premier ministre.

Le Premier ministre joseph Marie Christophe Dabiré à prôné la cohésion sociale.

Cette célébration qui a connu également la participation d’une délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre a été riche en enseignement. Selon Christophe Marie Joseph Dabiré, il s’est agir de venir témoigner la solidarité et la gratitude aux musulmans du Burkina. « Je suis convaincu qu’avec nos frères musulmans qui n’ont de cesse de prier pour ce pays, continueront de le faire pour que notre vivre-ensemble qui a été mise à mal par le terrorisme, que notre pays retrouve sa cohésion d’entend », a fait savoir le premier ministre.

Et c’est dans une ambiance bonne enfant que cette célébration prend fin. La suite de la journée doit être marquée par des moments de partage, selon l’Imam Tiemtoré.

Anaëlle K 

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.