Examens du 1er cycle au Burkina Faso: Les épreuves ont démarré sans aucun incident ce 6 juin

0
79

 

C’est parti depuis ce matin pour l’administration des épreuves du CAP, du BEP ou encore du BEPC session 2019. Plus de 12 000 candidats prennent part à cet examen de l’examen technique et professionnel. Le BEPC 2019 mobilise plus de 300 000 candidats sur toute l’étendue du territoire national. Le lancement officiel de tous ces examens a eu lieu ce jeudi 6 juin 2019 à Boussé dans le Kourwéogo, par le ministre de l’Education nationale et la promotion des langues nationales  (MENAPLN  ) Stanislas Ouaro. 

Les candidats au BEPC du Lycée Dimdolobsom de Boussé

C’est à Boussé dans la province du Kourwéogo que s’est déroulé le lancement officiel des examens du BEPC, BEP et CAP, session 2019. 437 candidats prennent parts aux examens dans cette localité. A l’issue  de la première épreuve, certains candidats se disent satisfaits et confiants quant à la suite de la composition.

Le nombre de candidat a connu une baisse de 3% au niveau national par rapport à l’année dernière. « Cette situation s’explique de notre point de vue par les raisons suivantes. La première raison est qu’on a une fermeture d’établissements dans certaines régions comme celle de l’Est où il y’a eu une fermeture très tôt d’établissements qu’on a pu ouvrir, au Nord et au Sahel, à la boucle du Mouhoun aussi quelque situation. En fait, l’année dernière, nous avions donc un peu plus de 42% de taux de succès contre 28% l’année d’avant ; et donc il y’a eu moins de redoublants aussi et donc ça pu jouer », a indiqué Stanislas Ouaro, le ministre en charge de l’éducation nationale.

Le Ministre de l’Education nationale et la promotion des langues nationales Stanislas Ouaro
(MENAPLN)

Il faut noter que ces examens se déroulent dans un contexte sécuritaire difficile au Burkina Faso. La sécurité a été renforcée au niveau des centres d’examens, rassure le ministre Ouaro, qui soutient que le gouvernement est résilient face à la question sécuritaire afin que tout se passe bien. Environ 15 milliards de francs CFA ont été mobilisés  pour l’ensemble du déroulement de ces examens selon le ministre. Et les premiers résultats sont attendus pour le 14 juin prochain, sur toute l’étendue du territoire national.
Mami O

 www.fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.