CAN-2019 : l’Égypte sortie de sa Coupe d’Afrique par une surprenante Afrique du Sud

0
171

Vaincue sur le fil par une Afrique du Sud retrouvée (0-1), l’Égypte s’est fait sortir de sa Coupe d’Afrique des nations dès les huitièmes de finale. Un coup de tonnerre pour les Pharaons, immenses favoris du tournoi et punis par Lorch à la 85e.

Des surprises, il y en avait eu depuis le début de cette CAN-2019. Mais cette fois, c’est un véritable coup de tonnerre qui s’est abattu sur le stade international du Caire. Ultra-favorite face à l’Afrique du Sud, l’Égypte s’est fait bouter hors de sa Coupe d’Afrique par des Bafana Bafana joueurs, inspirés et surtout tueurs en fin de rencontre. Tout l’inverse de Pharaons qui ont fini par se faire punir, à force de ne pas mettre les ingrédients nécessaires, et qui ont vu leur rêve s’écrouler en toute fin de rencontre, sur un but de l’excellent Lorch, à cinq minutes du terme.

Ce sont pourtant les locaux qui étaient entrés à plein régime dans ce match. Face à des Bafana Bafana recroquevillés, ils ont multiplié les offensives et Salah, dès l’entame, a même failli ouvrir le score. Mais sa tentative, sur un second ballon, a fui le cadre pour quelques centimètres (4e).

Puis, au fil des minutes, les joueurs de Stuart Baxter se sont enhardis. Tau, particulièrement en jambes sur le front de l’attaque, a décoché la première frappe des siens, mais El-Shenawy s’en est saisi, en deux temps (15e). Et quelques minutes plus tard, c’est sur coup franc qu’il s’est illustré, mais sa tentative a été sortie in extremis par le portier égyptien alors qu’elle filait dans la lucarne (22e).

Bousculés, les Pharaons ont un temps cru leur salut venir d’une contre-attaque éclair, mais malgré l’excellent service de Salah, Trezeguet a trop écrasé sa frappe, que Williams a pu saisir sans souci (24e).

Puis, après la demi-heure de jeu, le cours du match s’est totalement inversé. Devant les regards médusés des quelques 75 000 supporters égyptiens, les hommes de Javier Aguirre ont de plus en plus reculé, lésinant même sur les efforts défensifs alors que le pressing avait jusqu’ici été leur arme principale.

Coup sur coup, Lorch (35e), Mokotjo (36e) et Tau (39e) ont eu l’opportunité d’ouvrir le score, sans succès. Sur cette dernière, particulièrement révélatrice, pas moins de cinq Égyptiens observaient l’action de loin.

www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.