Décès de Salif Diallo : « Quand le général de guerre disparait la troupe quoi qu’on dise est moralement abattue » dixit le 1er vice-président chargé de la jeunesse, Sanou Adama

0
1293
Tout d’un coup le ciel du parti s’est assombri, d’après ses militants  le pilier sur lequel reposait le parti s’est écroulé. Hommes, femmes et jeunes pleurent le départ inattendu de son président.
Agaleoue Maria Goreti
Agaleoue Maria Goreti

« C’est un sentiment de grande tristesse, de désolation et de perte de repère qui règne au sein du parti » déclare Dicko/ Agaleoue Adoua Maria- Goreti, ambassadeur du Burkina auprès du Royaume de Danemark. Salifou Diallo soutient-elle était un homme de conviction, un homme engagé, un homme sociable et surtout un homme au grand cœur qui pouvait lire  dans vos yeux si vous avez oui ou non besoin de soutien. Son absence ne sera pas sans effet pour le parti en particulier et pour  le Burkina Faso en général. « Pour ceux qui pensent qu’après Salifou Diallo c’est la fin du MPP,  ce sont des considérations qui ne peuvent pas tenir car nul n’est éternel sur cette terre et Salifou Diallo, le prévoyant  au départ,  l’a su raison pour laquelle il a eu à former des gens qui pourrons faire ce qu’il faisait comme travail afin que le parti soit toujours ce qu’il est » poursuit-elle

Ahmed Tiendrebeogo
Ahmed Tiendrebeogo

La jeunesse du MPP est sans aucun doute la plus touchée par cette disparition quand on sait qu’au sein du parti  le Dr Salifou Diallo était perçu comme un mentor par cette jeunesse. «C’est un repère que nous jeunes avons perdu et ce que je regrette le plus c’est que nous n’avons pas su exploiter à fond la manière de faire de Salif, nous n’avons pas su exploiter à fond les stratégies de Salif et également le model de leadership de Salif, donc aujourd’hui c’est un grand regret pour nous mais nous estimons que le Dr a assez formé la jeunesse du MPP et que cette jeunesse-là mettra en œuvre cette formation reçue pour éviter que le Burkina Faso sombre dans une incertitude totale » confia Amed Tiendrebeogo  l’un des plus jeunes  membres du bureau politique national du MPP.

Sanou Adama
Sanou Adama

Pour Le 1er secrétaire général adjoint chargé de la jeunesse du parti en la personne de Sanou Adama, le Dr avait pour citation « la jeunesse est le fer de lance du parti ». « Quand le général de guerre  disparaît  la troupe quoi qu’on dise est moralement abattue » mais cela ne veut pas dire que la troupe est désorganisée. Sur lui-même ces conseils il aimait nous dire qu’il faut qu’on se prépare, qu’en leur absence il va falloir que la jeunesse prenne ses responsabilités car le parti a été créé pour la jeunesse et c’est justement à nous jeunes « de travailler à relever le défi ». C’est vrai qu’actuellement nous sommes un peu touchés par cette disparition mais cela ne veut pas dire qu’on cesse le combat pour autant. » Déclare-t-il.

Frédéric Tianhoun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.