Fonds de soutien au cinéastes

0
807
35 projets de films ont été reçus par le comité de sélection et d’analyse pour financement. 30 ont été validés et 5 retenus et seulement 9 se verront octroyer la subvention. Ce jeudi 24 mai 2018, le comité, accompagné du Secrétaire général du ministère de la Culture, ont initié une conférence de presse à Ouagadougou pour donner les résultats. Aucune œuvre n’a été retenue en court métrage documentaire. La cagnotte revient au projet long métrage fiction avec 350 millions de francs CFA.
Les participants à la conférence de presse
Les participants à la conférence de presse

Dans le souci de rendre le Burkina Faso plus représentatif au cinquantenaire du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO), le président du Faso octroi un fonds de soutien au réalisateurs d’une valeur de 1 milliards de francs CFA. Un comité de sélection et d’analyse des projets de films a donc été mis en place. Au total, sur 35 œuvres reçus, 30 ont été retenus et étaient en course pour l’aide et c’est finalement 9 qui ont répondu aux critères établis. Ce jeudi 24 mai 2018, ces derniers ont initié une conférence de presse pour donner les noms des retenus.

Gaston Kaboré, Coordinateur générale de sélection.
Gaston Kaboré, Coordinateur générale de sélection.

Ainsi en long métrage fiction, deux œuvre ont tiqué dans l’œil du comité a en croire Gaston Kaboré, Coordinateur générale de sélection. Il s’agit du projet de film « Desrances »de Apolline Traoré qui obtient une aide de 350 millions de franc CFA. Le deuxième long métrage fiction qui recevra le soutien de l’Etat burkinabè et celui de Abdoulaye Dao et de Éric Hervé Lingani avec « Declic plus ». Ils recevront également 350 millions de franc CFA.

En long métrage documentaire, un seul projet de film qui a été retenu notamment celui de Michel Zongo avec « Pas d’or pour Kalsaka ». Pour ce qui est du court métrage fiction, « Rêve brisé », et « Fragile espoir » respectivement de Modeste Ganafé et Inoussa Baguian se partageront une aide de 70 millions de francs CFA. Deux projets de films séries, celui de Issiaka Konaté et Aicha Borro auront chacun 15 millions de francs CFA comme subvention pour la production de leurs œuvres.

Les critères de sélection des projets selon le Directeur général du Cinéma et de l’Audiovisuel, Armel Hien, consiste à avoir un sujet original et qui a de l’intérêt. Le scénario doit être également de qualité. En outre, le DG du Cinéma laisse entendre aussi que la faisabilité financière, budgétaire et technique du projet est également analysée. Enfin, M. Hien indique que l’expérience du réalisateur et de ses principaux collaborateurs sont prises en compte.

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.