Clôture des 10e récreatrales 2018:  Les initiateurs persuadés de l’importance du festival pour les populations  

0
656
La 10ème édition des récreatrales 2018, a refermé ses portes, dans la soirée du samedi 03 novembre 2018, à Ouagadougou, où elles ont durant 10 jours animé  le quartier Gounghin. Officiellement Lancées le 20 octobre 2018, les 10e récreatrales, édition de 2018, ont suscité un grand engouement au sein de la population ouagalaise. Durant les 10 jours de l’évènement, les visiteurs ont été émerveillés par les créativités artistiques présentées par les artistes venus de divers horizons, a déclaré le fondateur des récreatrales, Dieudonné Minougou.

Ce sont entre autres des partenaires de l’extérieur, et de partout du monde  entier,  qui se sont mobilisés pour soutenir les activités de ce festival, a-t-il indiqué. En effet,   c’est au cours d’une cérémonie de clôture tenue le 03 novembre 2018, que les initiateurs ont exprimé leur satisfaction du succès

Le fondateur des recreatrales, Dieudonné Minougou a apprécié le succès de cette 10ème édition de l’évènement

qu’a connu cette 10ème édition de 2018. « Les récreatrales, ont pris une certaine envergure dont, nous ne pouvons que s’en réjouir, tout en adressant nos sincères reconnaissances aux différents acteurs qui ont œuvré pour la réussite des activités de cette édition, je puisse vous rassurer  que l’évènement, s’est bien déroulé sans aucun soucis.

Et a contre gré des riverains s’achèvent  ce soir même, avec la fermeture des portes des recreatrales 2018 », s’est réjoui le Fondateur. Selon lui, au cours des 10 jours de l’évènement, les rues marchandes, des théâtres, des prestations artistiques, ont entre autres été les activités majeures, qui ont marqué  cette édition de 2018.

Pour le directeur des récreatrales 2018, Aristide Tarnagda, les soutiens ont été multiformes et venus  de tous les côtés.  Foi de quoi il remercie les différents acteurs qui ont bien voulu les soutenir pendant les 10 jours des résistances de la culture panafricaine.

Plus d’une centaine de jeunes, ont à l’occasion reçu des attestations de remerciement offert par le programme national de volontariat, pour témoigner leur attachement aux initiatives artistiques, a confié M. Tarnagda. « Mieux nous avons reçu sur ce site les visites de plusieurs autorités gouvernementales, commençant par le chef de l’Etat Roc Mark Christian Kaboré.Des visites de satisfaction et d’encouragement qui nous affichent déjà des défis à relever pour hisser le festival au rang des évènements internationaux, à l’image du SIAO et du FESPACO, comme le souhaite le ministre de la culture des arts et du tourisme,  présent ici ce soir avec nous  », renchéri le directeur des récreatrales. Dans ces temps d’insécurité, vous avez démontré que la culture est une réponse à toutes les formes de l’adversité, a soutenu le ministre Abdoul Karim Sango.

Le ministre de la culture des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango

Par ailleurs, le patron de la culture burkinabè a à l’occasion affirmé qu’avec l’engagement des artistes venus de partout le monde, c’est tout un autre monde, de partage et d’enseignement que la culture dans sa diversité nous traduit. « C’est pourquoi, nous sommes plus que jamais déterminés pour le soutien de ces types d’initiatives, vivent les recreatrales », a rassuré M. Sango.

Des portes qui se ferment à contre-gré de certains commerçants, qui étaient déjà à chiffres d’affaires très importants. C’est le cas de M. Ibrahim Bouda, exposant de colliers et objets d’art. « Ca fait une semaine que je suis là et chaque jour je vends plusieurs marchandises. Donc ma présence aux récreatrales est mieux que si j’étais au SIAO », a martelé M. Bouda.

Ben Mahomed BENAO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.