Activités commémoratives du 8 Mars:  Les femmes engagées aux côtés des FDS

0
838
Le Burkina Faso célèbre cette année la journée internationale de la femme à Koupela dans la région du centre-est. En marge de cette commémoration, le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a organisé un panel ce jeudi 7 mars  2019 à Tenkodogo autour du thème « contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion. La cérémonie d’ouverture a été présidée la ministre Laurence Marshall Ilboudo.
Les participante(es) au panel

La célébration de la journée internationale de la femme se tient cette année au Burkina Faso dans un contexte marqué par des remous sociaux et des attaques terroristes qui ébranlent l’unité nationale et la cohésion du pays. Le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de l’action humanitaire ne reste pas indifférent face à cette situation.

Les femmes se sont mobilisées fortement

C’est dans ce sens, et en marge des activités commémoratives du 8 Mars, qu’il a organisé ce jeudi à Tenkodogo un panel de haut niveau sous le thème : « contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion », un thème que la

Marie Laurence Marshall/Ilboudo, Ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire

première responsable de ce département, madame Marie Laurence Marshall/Ilboudo, justifie par le fait que le nombre des attaques terroristes qui endeuillent le Burkina s’accroit de jour en jour.  Selon Laurence Ilboudo cette activité qui est une activité majeure de la commémoration du 8 Mars devrait permettre de susciter la contribution et la participation de tous les acteurs à l’instauration d’un climat de paix et de stabilité pour un Burkina Faso prospère.

L’objectif global de ce panel est de mobiliser et fédérer les énergies pour réfléchir à la contribution de tous les acteurs, singulièrement de la femme à la recherche de solutions adéquates et pérennes à la crise sécuritaire que traverse le pays. « Aujourd’hui nous commémorons la journée internationale de la femme. Ce panel s’inscrit dans le cadre des activités entrante dans la célébration de cette fête. Ce panel vise à réfléchir sur comment les femmes peuvent participer à la sécurisation et à la pacification de notre pays », a indiqué la ministre.


Pour Laurence Ilboudo, plus de la moitié de la population burkinabè est féminine, d’où la nécessité, selon elle, que ces femmes prennent conscience de leur implication  dans ce processus de sécurisation du pays. « Il est important que les civiles comprennent que tout ce que nous faisons, ne pourra être impactant que si nous nous engageons aux côtés des FDS afin de réussir ce combat qui est le nôtre », a-t-elle dit.
Plusieurs communications seront données au cours de panel. Il s’agira pour les communicateurs d’expliquer aux participants le rôle des femmes dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent au Burkina Faso, mais aussi quelle peut être leur contribution à la sauvegarde et à la promotion de la paix et de cohésion sociale au Burkina Faso. Et enfin, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent au Burkina Faso : quelle forme de collaboration entre les FDS et les populations ?

De l’avis du ministère, les recommandations qui seront issues de ce panel feront l’objet de suivi au niveau du ministère pour leur mise en œuvre. « Nous allons prendre les recommandations et faire un plaidoyer au niveau des différents secteurs de notre département. Nous allons suivre les recommandations pour qu’aux prochaines éditions, nous puissions faire l’état de ce qui a été fait et ce qui est à améliorer », rassure-t-elle.
Anaëlle

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.