Dialogue politique national : Le Président du Faso échange avec les partis de l’opposition et de la majorité

0
94

Pour un dialogue politique apaisé, le Président du Faso lance une large concertation des acteurs de la scène politique. La rencontre qui a débuté ce lundi 15 juillet 2019, va permettre aux participants issus des différents partis politiques, de la majorité et de l’opposition, d’aborder sans complaisance le processus d’organisation des prochaines élections, la cohésion sociale et la lutte contre le terrorisme. C’est le Président du Faso initiateur de ce dialogue politique qui a présidé ce lundi matin la cérémonie d’ouverture.

Le présidium de la cérémonie d »ouverture du dialogue dialogue


Il faut des échanges sans complaisance sur le processus d’organisation des prochaines élections, la cohésion sociale et la lutte contre le terrorisme, tels sont les vœux du Président Roch Marc Christian Kaboré qui a initié une large concertation des acteurs de la scène politique, en vue d’offrir aux participants que sont les partis politiques de la majorité et ceux de l’opposition présents à cette cérémonie, l’occasion d’apporter leur contribution à la gestion durable des questions majeures auxquelles le Burkina Faso fait face.

Le Président du Faso, initiateur de cette rencontre dit avoir appelé ce dialogue politique dans la pure tradition de la disponibilité du peuple burkinabè à la concertation. Et il est sûr de quelque chose. « Le Burkina Faso de paix et de stabilité à portée de main à condition que nous fassions toute et tous preuve de dépassement de soi pour ne privilégier que les intérêts de notre patrie commune le Burkina Faso.

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré

Ma conviction est établie qu’il est toujours possible d’améliorer continuellement la gouvernance afin de réhabiliter l’homme burkinabè pour en faire un artisan de premier plan de sa propre promotion et du développement du Burkina Faso dans la paix, la démocratie et le progrès », a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.


Les questions relatives aux élections de 2020, au referendum constitutionnel et les préoccupations majeures de la situation nationale vont être examinées. Et conscient que certaines préoccupations nécessiteront l’élargissement du cadre actuel pour des discussions impliquant d’autres acteurs de la Nation. A terme, Roch Marc Christian Kaboré s’engage à transmettre toutes les propositions consensuelles au gouvernement et au parlement dans le respect de leurs attributions.

C’est pourquoi, il insiste sur les débats qu’il souhaite large et démocratiques dans le respect des opinions des uns et des autres avec pour seule ambition de contribuer à la défense interagissant des intérêts supérieurs de la Nation.

Et pour mener à bien les discussions, il a installé le chef de file de l’opposition CFOP, Zéphirin Diabré et le Président de l’Alliance des partis de la mouvance présidentielle, APMP, Simon Compaoré pour co-présider les débats dont les conclusions sont attendus le 22 juillet prochain.
Miami O.

www.fasoamazone.net 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.