La chambre de commerce veut inciter les journalistes à la production de contenu dédiés à l’économie

0
180

La chambre de commerce et d’industrie du Burkina veut amener les journalistes à s’intéresser à la production de contenus dédiée à l’économie. Elle a procédé au lancement officiel du projet dénommé « EcoMédias 2019 » ce jeudi 14 novembre 2019 à Ouagadougou, en présence du ministre de la communication et de relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement.

Abdoul Aziz Bougma, coordonnateur du mouvement Je suis BurkinaEcoMédias 2019

« EcoMédias », c’est le tout nouveau projet de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, destiné à soutenir la production journalistique de contenus dédiés à l’économie, aux finances et au développement du secteur privé. «  EcoMédias 2019 vise à accompagner les meilleurs projets de production de contenus informationnels ou promotionnels sur l’économie », a indiqué le vice-président de la Chambre, Mahamady Sanon.

Selon Monsieur Sanon, l’idée de ce projet est venue du fait que les médias s’intéressent moins aux questions liés à l’économie et au secteur privé.

Peuvent postuler à l’appel, les journalistes des organes légalement reconnus au Burkina Faso (presse écrite, en ligne, télévision et radio). En tout, onze (11) meilleurs projets seront retenus et financer par les 52 millions de FCFA en jeu, à savoir deux (2) en télévision, trois(3) en presse écrite ; quatre (4) en radio et deux(2) en presse en ligne.

Les postulants ont un mois pour déposer les projets (du 14 novembre au 16 décembre 2019), dans les structures de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, à travers le Burkina Faso.

Cette initiative, première du genre au Burkina Faso, a rencontré l’assentiment des autorités gouvernementales en particulier le ministre en charge de la communication. Rémis Dandjinou a trouvé le projet original en ce sens qu’il va susciter de l’engouement des journalistes dans leurs rédactions respectives.

Il a ainsi félicité les autorités de la Chambre de Commerce et d’Industrie et l’administration consulaire pour avoir pensé aux médias, acteurs incontournables dans la réalisation de nos différents projets de sociétés.

Le Ministre en charge de la communication Rémis Fulgance Dandjinou ( a droite )

En acceptant d’être le parrain de « EcoMédias 2019 », le ministre en charge de la Communication a relevé qu’il a « voulu saluer et magnifier la contribution, combien appréciable, de la Chambre de Commerce et d’Industrie au développement des médias».

Et de souligner que le dynamisme impulsé par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso et la politique du ministère de la Communication garantissent la liberté d’expression et le pluralisme médiatique.

Et pour soutenir l’ensemble de ces organes de presse, l’Etat, à travers le Fonds d’Appui à la Presse Privée, alloue un budget annuel de 400 millions de FCFA en guise de subvention, sans oublier les 700 millions de FCFA de prêts mis à la disposition de la presse privée  pour son développement.

Pour Rémis Fulgance Dandjinou donc, « la contribution de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso vient à point nommé et s’inscrit en droite ligne des efforts fournis pour renforcer les capacités financières de nos médias ».

Pour finir, il a invité les patrons de presse, les responsables des structures associatives de journalistes et les journalistes, eux-mêmes, à adhérer à l’initiative « EcoMédias » et à reconnaître à la Chambre de Commerce et d’Industrie le mérite d’avoir été pionnière dans ce segment du soutien à la presse.
Anaëlle K.

Fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.