COVID -19: Le CSC vole au secours des organes de presse

0
131

En vue de jouer sa partition dans la lutte contre le coviv-19 auquel, le conseil supérieur de la communication (CSC) ne reste pas insensible aux dures conditions de travail dont font face les journalistes chaque jour. Il a remis du matériel aux différents organes de presse ce vendredi 8 mai 2020 à Ouagadougou. Une manière pour la structure d’accompagner les journalistes dans cette période de pandémie.

Les dons remis au CSC

En cette période de pandémie du covid-19, les hommes et femmes de presse sont constamment en contact avec les populations. Et même si ils respectent les gestes et barrières, ils ne sont pas infaillibles au virus vu les exigences de leur métier.

C’est fort de ce constat que le conseil supérieur de la communication a offert ce vendredi aux organes de presse des lave-mains, du gel hydro alcoolique, des gants, des cache-nez.

Selon le président du CSC, Mathias TANKOANO, ce don est une manière pour sa structure d’accompagner les journalistes qui sont les plus exposés dans cette pandémie. « le constat a été fait que vous dans votre travail, vous pouvez respecter difficilement les gestes barrières.

Les journalistes sont constamment exposés, comme j’aime à le dire, après le personnel de la santé, ceux qui sont les plus exposés sont les hommes et les femmes de média », a-t-il indiqué.

C’est pourquoi le CSC a décidé de faire ce geste non seulement pour vous féliciter pour le travail que vous faites mais surtout pour vous encourager d’avantage.

Car en ce moment précis avec le déconfinement progressif qu’il y a dans le pays, le travail de sensibilisation est le meilleur moyen de casser la chaîne de contamination et vous êtes le meilleur canal », a laissé entendre Mathias TANKOANO.

Pour la représentante des bénéficiaires, Cécile GOUBA ce geste est louable au regard de la situation. « Je tenais à remercier le CSC pour ce geste car il est non seulement un geste de reconnaissance mais aussi il va aider énormément les journalistes à se prononcer sur le terrain », s’est réjoui Cécile GOUBA.

Par ailleurs, Mathias TANKOANO a invité les journalistes de continuer la sensibilisation comme ils savent bien le faire pour qu’ensemble on puisse vaincre cette maladie
Mami O.

Faso Amazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.