Justice : Safiatou Lopez condamnée a 12 mois fermes pour diffamation

0
106

13 juillet  2020

Selon l ‘Agence d’information du  Burkina (AIB), madame Safiatou Lopez  écope depuis  le lundi 13 juillet 2020 de 12 mois fermes de prison, après avoir été jugée coupable de diffamation à l’endroit de l’Adjudant-Chef Major Abdoulaye Sawadogo, commandant la brigade de recherches de Ouagadougou. Mais Mme Lopez devrait rester au total 24 mois en prison, à cause de la révocation de son sursis de 2018.

Le verdict de l’affaire Safiatou Lopez Zongo contre l’Adjudant-Chef Major Sawadogo Abdoulaye, commandant la brigade de recherches de Ouagadougou est tombé ce lundi matin, a appris l’AIB de sources sûres.

Mme Lopez a écopé 12 mois fermes de prison, un mandat d’arrêt et une amende de 500.000 FCFA.

Avec la révocation de son sursis de 2018, la présidente du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC) écope à nouveau 12 mois fermes et 1.000.000 FCFA de dommage et 1.000.000 FCFA de frais d’avocat.

Safiatou Lopez Zongo devrait passer au total 24 mois fermes de prison.

L’activiste de la société civile est également tenue de publier à ses frais l’extrait ou l’intégralité de la décision sur sa page Facebook et dans le bimensuel courrier confidentiel.

En mi-décembre 2019, suite à la publication d’un article dans Courier confidentiel, faisant cas de l’évasion spectaculaire en février 2019, d’un gardé en vue au camp Paspanga de Ouagadougou, Safiatou Lopez Zongo s’en est prise durement à l’Adjudant-Chef Major Abdoulaye Sawadogo, sur sa page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.