Gestion du ministère de la Culture Abdoul Karim Sango satisfait de sa gestion

0
105

Au cours d’un déjeuné de presse ce jeudi 10 septembre 2020, le ministre de la culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango rend compte de la gestion de son département à la presse.

Beaucoup de choses ont été réalisées et ce, malgré la pandémie de la maladie à Coronavirus qui a impacté négativement les secteurs d’activités au Burkina Faso.

Le ministère de la culture des arts et du tourisme selon son premier responsable Abdoul Karim Sango, a mené des travaux de réhabilitation de certaines i

touristiques dont celle de la sculpture sur granite de Laongo, à hauteur de plus de 28 millions de francs CFA, et celle du relai touristique de Boromo à un coût global de 317 107 046 FCFA.

Et d’ajouter que d’autres sites touristiques ont été aussi aménagés dans la foulée (Sindou, Karfiguela).

Concernant la protection et la valorisation du patrimoine culturel, le ministère à en croire son premier responsable, a procédé à l’inscription de 22 446 biens dans les registres d’inventaire des musées, sur une prévision cumulée de 32 000 biens.

Dans l’optique de créer un développement culturel à travers la création d’emplois dans les filières culturelles prioritaires, informe le ministre Karim Sango, le ministère en collaboration avec l’Union européenne a identifié et formulé un programme d’appui aux industries créatives dénommé « Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de culture ».

Le ministre a indiqué que le financement dudit programme s’élève à 16 714 000 euros, avec des contrats de subvention de 36 mois.

La contribution maximale de l’Union européenne est de 10 000 000 d’euros, soit 6 559 570 000 FCFA, a-t-il dit. Et de renchérir qu’il faut aussi ajouter que ce programme va permettre le renforcement de la gouvernance culturelle au ministère ainsi que la décentralisation culturelle au niveau régional.

Aux dires du ministre de la culture, plus de 90 millions FCFA ont été octroyé à 23 associations venant de 8 régions, à travers le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT), pour ce qui est du 4e appel à projet de subvention, du 16 décembre 2019 au 16 janvier 2020.

La tranche des subventions se situent entre 1 676 000 FCFA et 5 348 000 FCFA.

En plus de cela, souligne-t-il, le FDCT a accordé aux promoteurs culturels et touristiques, un montant global de 1 201 748 643 FCFA au titre de prêts avec un taux de recouvrement de 70,69% au 30 juin 2020.

Parlant de la Covid-19, « nous avons soutenu le BBDA avec une enveloppe de 25 millions francs CFA », a laissé entendre Karim Sango.

Il était question d’accompagner les acteurs culturels, pour la campagne de sensibilisation sur la maladie à Coronavirus.

Pour que la musique burkinabè soit plus jouée dans les bars et maquis, le ministre Sango prévoit organiser un prix dénommé prix du bar ou maquis qui joue plus la musique burkinabè.

Ce déjeuner de presse fut le lieu pour le ministre de la culture de féliciter l’ensemble des services de son ministère, pour le travail abattu. Néanmoins, il reste convaincu que beaucoup reste à faire, parce que le domaine culturel est vaste et riche. Au lieu de s’investir plus dans le BTP,

il a appelé les opérateurs économiques à tourner un regard vers le secteur culturel. Il faut préciser que le budget de ce ministère représente 0,34% du budget de L’État.
A. Marlyse

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.