Elections apaisées au Burkina: L’UAOD renforce les capacités des femmes

0
153

L’Union africaine des ONG de développement (UAOD) a organisée jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou une formation des femmes candidates sur la gestion de la campagne électorale. Cette rencontre a été présidée par le Président de la CENI, Newton Ahmed Barry.

Le président de la CENI Ahmed Newton Barry à présidé la cérémonie d’ouverture

Au Burkina Faso, les femmes sont des actrices incontournables et assez importantes du maillon de la société mais aussi du processus électoral.

À un mois de la tenue de élections dans notre pays, l’Union africaine des ONG de développement (UAOD) a organisé une formation au profit d’une trentaine de formatrice.

Celles- ci sont chargées de part leur contribution à renforcer le processus électoral au Burkina Faso. « L’objectif du cadre de concertation de l’UORD, c’est surtout de contribuer à pacifier le processus électoral.

Mme Martine Yabré

Si les femmes sont bien formées, elles peuvent contribuer à pacifier le processus électoral pour que nous ayons des élections apaisées au Burkina », a indiqué Martine Yabré, la coordonnatrice-pays de l’Union africaine des ONG de développement (UAOD).
Plus de 600 femmes en tout sont concernées par cette formation.

Il s’agit plus concrètement de renforcer leurs capacités afin qu’à leur tour, elles puissent mettre en pratique tous les outils, toutes les informations qui leur seront données au profit des circonscriptions dans lesquelles elles participent. 13 chefs de régions sont concernés par ces formations qui auront lieu du 27 au 29 octobre prochain.

L’ensemble des participantes

Au Burkina Faso, 261 femmes sont têtes de liste pour les municipalités.

L’autre objectif de ces formations est de se donner à fond afin que le maximum de femmes puisse sortir gagnante. « Toutes les femmes sont capables.

Le présidium

l faut donc leur donner l’occasion d’être à la meilleure place au bon moment pour être élue.

Mme Sabine Ouédraogo

Nous allons préparer nos sœurs de la base avec ces renforcements de capacités aux élections de 2020 qui restent un challenge des femmes », a lancé Madame Sabine Ouédraogo, Coordonnatrice régionale des organisations féminines de la région du Sahel

La coordonnatrice-pays de l’Union africaine des ONG de développement (UAOD) a indiqué que c’est un long processus qui ira jusqu’en 2021 avec pour seul objectif la tenue d’élections apaisées au Burkina Faso.
Oumou Touré

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.