Bobo-Dioulasso: Un projet pour améliorer les conditions d’accès à l’eau potable et à l’assainissement aux populations

0
118

Un projet de coopération décentralisée visant l’amélioration des conditions d’accès à l’eau potable et à l’assainissement a été officiellement lancée au profit de 27 villages rattachés à la commune de Bobo-Dioulasso.

C’était  dans le village de Léguéma dans la matinée de ce mercredi 20 janvier 2021 en présence du maire de la commune, ses collaborateurs et les populations bénéficiaires.

La société du canal de Provence en collaboration avec la commune de Bobo-Dioulasso a lancé un projet qui vise à améliorer les conditions d’accès à l’eau potable et à l’assainissement aux populations de certains villages rattachés à Bobo-Dioulasso.

En effet, le projet vise à réhabiliter les pompes manuelles des villages concernés par le projet.

Cette réhabilitation connaitra l’installation d’une pompe solaire et d’un château de stockage d’eau. A l’issue du projet, les populations bénéficieront de deux qualités d’eau notamment de l’eau minérale pour la consommation humaine et une autre pour les divers usages domestiques.

Pour la représentante de la société du Canal de Provence, Marine Cissé, ce projet vise à faciliter l’accès à l’eau potable aux populations rurales de la commune de Bobo-Dioulasso. Elle fait savoir que cette réalisation du genre dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement est une première en Afrique de l’ouest.

Pour ce faire, elle est convaincue que certaines maladies liées à la consommation de l’eau impropre notamment les maladies urinaires pourraient connaître un recul dans les localités concernées. De ce fait, elle a invité les populations bénéficiaires à faire bon usage des installations qui seront réalisées à cet effet.

Maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou a salué le projet à sa juste valeur. Le trouvant très pertinent, il a souhaité que les populations bénéficiaires s’approprient le projet et l’adhèrent pour qu’il puisse se réaliser dans de bonnes conditions.

Chose que David Sanou, chef du village de Léguéma où le projet a été officiellement lancé, dit avoir bien noté et promet d’œuvrer pour que les travaux puissent bien se dérouler au bonheur de la population.

Notons que le coût global du projet s’élève à 337 321 952 FCFA financé à 5% par la Société Canal de Provence, 64,3% par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, 28,4% par Aqua For All et 2,3% par la commune de Bobo-Dioulasso.

La mise en œuvre du projet est prévue de durer deux (02) ans.
Judicaël K.

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.