Pèlerinage diocésain de Yagma: La situation sanitaire et sécuritaire du Burkina confiée à la Vierge-Marie

0
78

7 février 2021
Les fidèles catholiques confient la situation sanitaire et sécuritaire du BF à la Vierge-Marie lors du pèlerinage diocésain annuel le dimanche 7 Février à Yagma. Une occasion solennelle pour les fidèles de renouveler leur dévotion à la Vierge Marie et d’aller lui confier notre monde en général et le BF en particulier pour plus de santé et de paix. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Nonce Apostolique Michael CROTTY et rehaussée par la présence du Cardinal Philippe OUEDRAOGO, et du Recteur de la Basilique L’Abbé Jules Pascal ZABRÉ.

La célébration a été précédée par la récitation du chapelet à 8h. « Tous unis dans la foi avec Marie notre mère, pour un monde renouvelé », c’est le thème qui a été retenu pour la présente édition.

Les fidèles catholiques étaient au rendez-vous à Yagma

Venus des quatre coins du pays, les pèlerins se sont réunis autour de la Vierge Marie sous le thème : « Tous unis dans la foi avec Marie notre mère pour un monde renouvelé ». Un thème qui invite les fidèles chrétiens à l’union pour faire face aux difficultés que traverse le BF. Des difficultés que sont la crise sécuritaire et sanitaire notamment la Covid 19.

Les fidèles catholiques venus des quatre coins du Burkina Faso.

Selon le représentant du Saint Siège Michael CROTTY qui a présidé la célébration il n’a pas manqué de remercier le cardinal Philippe OUEDRAOGO pour le choix porté sur sa personne. « Le pèlerinage nous permet de constater que l’Eglise est une famille dans laquelle chaque membre marque sa présence continuellement ».

La célébration eucharistique

En outre, il a rappelé que cela fait 50 ans que l’Eglise famille du BF témoigne sa dévotion à la Vierge Marie à travers le cardinal Paul ZOUNGRANA.

Le passage du Saint sacrement pour la bénédiction des pèlerins

Reliant ce thème à la liturgie du jour le nonce apostolique va indiquer que ce thème interpelle les fidèles catholiques à renforcer trois pans de leur vie pour renouveler notre monde : « la culture de soi, celle de la paix et de l’évangile.

, »La Culture de soi ».

Selon Monseigneur Michael CROTTY, la culture de soi fait le lien avec l’évangile du 5è dimanche, selon Saint Marc 1, 29-23 où le Christ guérit des malades. Le Christ nous exhorte à cet effet à développer l’empathie face aux malades notamment ceux qui souffrent de la Covid à travers des pays durement touchés par la crise sanitaire.

Le Nonce apostolique  Michael CROTTY

Il va également évoquer l’importance de prier pour les malades, et à cultiver la paix.

« La culture de la paix’

« La culture de soi renvoie à la culture de la paix, l’importance de cette culture c’est la paix,  il faut protéger la dignité qui est le bien de tous, promouvoir la santé pour le bien de tous, tous ensemble. Il est encore possible ».

La communauté religieuse

« La culture de l’évangile « 
Concernant la culture de l’évangile, il s’agit de sortir de son confort pour aller vers les autres et leur apporter la bonne nouvelle de Jésus Christ, c’est ce qu’a indiqué le Nonce Apostolique.

La mobilisation était des grands jours

Une exhortation du Christ qui apparait dans la première lettre de Saint Paul aux Corinthiens 1 Co 9 16-19,22-23 où il est écrit « Malheur à vous si vous n’annoncez pas l’évangile », le Nonce Apostolique va soutenir.

Le Recteur de la Basilique L’Abbé Jules Pascal ZABRÉ

Quant au nouveau recteur du sanctuaire Jules Pascal ZABRÉ, il soutient : « Nous avons voulu sur cette colline de Yagma en faisant mémoire de notre mère la Vierge-Marie, l’associer au défi pastoral de la foi ».

La communauté des prêtes se sont mobilisés

Il poursuit en indiquant qu’il s’agit d’engager notre mère qui prie pour nous car notre attente à son endroit est forte dans la construction de la paix et de la santé.

Le Nonce apostolique entrain de saluer les autorités et les personnes vivants avec un handicape.

Pour le nouveau recteur du sanctuaire, bâtir un monde de paix constitue un engagement individuel, personnel mais également communautaire. « Nous avons voulu rendre visible les Forces de de Défense comme symboles de la paix et de la sécurité.

La Covid 19 peut être enrayée. « Une avancée des forces de défense et des agents de santé vers l’autel, c’est l’expression de notre attente de la paix et de la santé ».

Les pèlerins ont prié pour les Forces de Défense et de Sécurité (FDS)

Le recteur du sanctuaire marial, il a souligné que tout ce qui se dessine ici est voulu par le père évêque. Ce sanctuaire est un lieu qui tient à cœur le Cardinal Philippe OUEDRAOGO.

L’urgence c’est le prolongement de la capacité d’accueil de la maison des pèlerins avec des chambres individuelles. Déjà les capacités d’accueil est de 350 personnes, c’est bien mais,  il faut leur trouver des abris individuels afin que les vœux des fidèles se réalisent.

Les différentes chorales ont assuré une animation de taille

Un cri de cœur que lance le père évêque, l’archevêque métropolitain de la ville de Ouagadougou pour le Sanctuaire Marial de Yagma.

Appel est lancé à soutenir la Maison du pèlerinage

En attendant la mobilisation des ressources nécessaires pour la réalisation dudit projet, il se tiendra du 27 avril au 2 mai prochain un colloque sur la vie du Cardinal Paul ZOUNGRANA.

Les fidèles catholiques étaient perchés sur les arbres et sur la colline de Yagma pour invoquer la paix et la santé pour le Burkina Faso.

Claudine Ouedraogo

www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.