Cimenterie au Burkina : les acteurs exposent les contraintes du secteur au chef de l’Etat

0
114

(Ouagadougou, 11 mars 2021).

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce matin l’Association des cimentiers du Burkina (ACB). La délégation conduite par le président de l’ACB, Hippolyte Guinguéré est venue échangé avec le chef de l’Etat sur les contraintes la construction d’une 7e cimenterie au Burkina Faso.

L’accueil de la délegation

A sa sortie d’audience, le président de l’ACB, Hippolyte Guinguéré, a exprimé la satisfaction des cimentiers d’avoir rencontré le chef de l’Etat pour lui faire d’une part, le point de l’industrie du ciment au Burkina Faso et d’autre part, lui exposer leurs difficultés, notamment celles liées à l’importation de la matière première et à la surproduction. « Le président nous a bien écouté (…) et je pense qu’avec l’aide du ministère de l’industrie et du commerce, nous allons avoir une solution pour le développement industriel de notre secteur. » a déclaré Hippolyte Guinguéré.

Face à la presse

« Nous avons six cimenteries qui produisent 6 millions 700 mille tonnes de ciment par an. Pourtant la demande au Burkina Faso est de 3 millions.

Nos usines fonctionnent actuellement à 50% de leurs capacités », a révélé le président de l’Association des cimentiers du Burkina qui explique que le secteur de la cimenterie est un important pourvoyeur d’emploi au Burkina. « Nous sommes une industrie lourde, qui crée des emplois. Avec les six cimenteries, nous avons plus de 15 000 personnes qui y travaillent », a déclaré M. Guinguéré, qui a annoncé également la construction d’une 7e cimenterie qui sera opérationnelle en 2022.

« Parmi ceux qui continuent de croire à la destination Burkina Faso, vous avez les cimentiers.

Nous pouvons donc les accompagner et les encourager. Sur les questions soulevées, il y a un travail technique que nous sommes en train de faire au niveau du département et des ministères partenaires », a indiqué pour sa part le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Harouna Kaboré qui a accompagné la délégation chez le président du Faso.

Le ministre Kaboré a ensuite remercié les cimentiers pour les investissements faits au Burkina Faso. Il a rappelé que la filière carrière et matériaux est porteuse et qu’un travail est en cours pour booster cette filière à travers un plan d’industrialisation accélérée.

Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.