Discours sur la situation de la nation: Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a dressé le bilan de l’action gouvernementale de l’année 2020

0
108

20 mai 2021

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présenté la situation de l’état de la nation ce 20 mai 2021 devant l’Assemblée nationale.

Et ce, conformément à l’article 109

L’ensemble des députés

, de la constitution du Burkina Faso.

Pour la troisième fois, dans le cadre de cet exercice, face aux députés,

Christophe Joseph Marie Dabiré a dressé le bilan de l’action gouvernementale de l’année 2020, en dégageant les acquis, les contraintes et les perspectives, afin de consolider les réalisations du premier mandat, mais également s’atteler à la mise en œuvre des engagements du second mandat du Président du Faso Roch Marc Christian KABORE, vis-à-vis du peuple burkinabè.

Quelques points constitutifs de son discours.

Dans le domaine de l’énergie, le gouvernement a pu porter la puissance électrique disponible du pays de 325 Mégawatts en 2015 à 800 Mégawatts en 2020 et faire passer le nombre de localités électrifiées de 552 à 1 511 sur la même période.

En dépit des progrès sensibles réalisés ces dernières années, les récents délestages viennent  rappeler que l’offre énergétique reste insuffisante pour satisfaire une demande en croissance continue.

De ce fait Christophe Joseph Marie Dabiré a indiqué que le démarrage des projets de centrales électriques financé par la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement pour renforcer le potentiel de production et accroître l’efficacité énergétique dans le cadre de la stratégie de mix énergétique sera accéléré.

Dans  le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication, des avancées importantes ont été enregistrées en matière d’infrastructures, avec le déploiement de 1 226 km de fibre optique, dans le cadre du projet Backbone national des télécommunications.«Il en est de même avec la mise en place du point d’atterrissement virtuel de Bobo-Dioulasso qui s’ajoute à celui de Ouagadougou, mis en service en 2018.

Pour l’exploitation efficace de ces équipements, nous avons acquis de la bande passante internationale qui a permis de porter sa capacité de 12 à 60 Gigabits par seconde, entre 2015 et 2020» a étayé le premier ministre.

Et de souligner que ces efforts ont permis d’une part, de réduire de 84% le coût d’acquisition de la bande passante internationale par les fournisseurs d’accès internet et de porter le taux d’utilisation de l’Internet de 6% à 30% entre 2015 et 2019.

Devant les soubresauts que connait le monde scolaire depuis quelque temps, le chef du gouvernement appelle solennellement tous les acteurs du système éducatif et particulièrement les élèves, à cesser les violences inacceptables dans les établissements d’enseignement et à reprendre les cours, afin de terminer l’année scolaire.

«Je les invite à savoir raison garder, dans la mesure où l’organisation prochaine des assises nationales sur l’éducation offrira l’occasion de penser l’école de demain» a t-il dit.Dans le domaine de l’urbanisme et de l’habitat, le Programme 40 000 logements sociaux et économiques a été poursuivi en 2020.

Plus de 1 000 habitations ont été construites, portant à 5 750, le nombre total de logements réalisés entre 2016 et 2020. A écouter le premier ministre ces résultats sont tributaires des difficultés liées à :

– la mobilisation du foncier urbain pour les besoins des aménagements publics ;

– la mobilisation d’un financement approprié pour la production de logements accessibles aux populations ;– l’implication des acteurs privés de la promotion immobilière.

Dans le secteur de l’eau, l’engagement « zéro corvée d’eau » reste la référence de nos  actions.

Elles se sont traduites par la réalisation et la réhabilitation de nombreux forages, de systèmes d’Adduction d’eau potable simplifiés, de nouveaux branchements au réseau  d’adduction d’eau de l’ONEA.

Entre 2016 et 2020, le Gouvernement a également construit et réhabilité une quarantaine de barrages pour la mobilisation de l’eau de surface, dans la perspective d’alimenter en eau certaines de nos villes.

Toutes ces actions ont favorisé l’accès des populations à l’eau potable. Ainsi, le taux  d’accès à l’eau potable est passé de 72,4% en 2016 à 76,4% en 2020.

Rappelons que le premier ministre a fait le bilan de tous les domaines d’intervention de son gouvernement.

Mami O.

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.