Burkina/santé : La plateforme téléconsultation lancée

0
161
La plate forme Télé medecine

Le ministre de la santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo et la ministre de l’économie numérique des postes et de la transformation digitale Hadja Ouattara/ Sanon ont procédé le mardi 3 août 2021 au lancement de la plateforme télémédecine au Centre universitaire hospitalier Yalgado Ouédraogo(CHU/YO). La mise en œuvre de ce dispositif permettra de prendre en charge des patients en zone rurale, par des spécialistes en zone urbaine au Burkina Faso.

La plate forme lancée.

La télémédecine est sans doute la solution la plus crédible aux problèmes des déserts médicaux. Au Burkina Faso, certaines régions isolées manquent cruellement de médecins généralistes et il faut parfois faire des dizaines de kilomètres pour consulter.

C’est pourquoi le Ministère de l’Economie numérique, des postes et de la transformation digitale en collaboration avec le Ministère de la santé ont mis en place la médecine en ligne. Cette dispositif permettra une meilleure coordination des professionnels de santé dans le suivi des patients, notamment dans les zones rurales.

Le ministre de la santé , Charlemagne Ouedraogo

Le lancement a été fait avec deux cas de téléconsultation dont le premier cas est relatif à une prise charge en dermatologie, le spécialiste étant à Ouagadougou et le patient à Tenkodogo. Le deuxième cas a concerné une prise en charge pédiatrique d’un enfant de moins de cinq (05) ans basé à Dori.

La ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes Adja Fatoumata Ouattara.
Cette plateforme développée par le groupe RIGO dispose d’une base de données centralisées qui permet aux agents d’avoir accès aux données s’ils ont les autorisations requises.
« Il ne s’est pas agi de copier ce qui existe ailleurs. C’est une solution conçue et adaptée à notre environnement tout en respectant les lois en ce qui concerne la protection des données privées », a indiqué la ministre Hadja Ouattara/Sanon.

Pour le ministre de la santé Charlemagne Ouédraogo, la télémédecine en ligne va combler un manque en ressources humaines qualifiées qui n’existent pas dans les zones rurales. Il a remercié le ministère de l’Economie Numérique qui a apporté ce soutien aux Ministère de la santé pour améliorer les performances des agents de santé en matière d’offre de soins.

Docteur Angèle Ouedraogo, médecin dermatologue au CHU/YO.

« Nous sommes heureux de voir que la téléconsultation est une réalité au Burkina Faso. Cela va permettre d’améliorer l’accessibilité des patients au services de spécialité surtout la dermatologie où il n’y a pas assez de spécialistes », s’est réjouie le Dr Angèle Ouédraogo médecin dermatologue au CHU/YO.

De manière concrète, le prestataire qui demande la téléconsultation va d’abord saisir les données sur le dossier du patient et à partir de ce dossier, le spécialiste accède aux données, échange avec le prestataire pour arrêter un diagnostic afin de proposer un traitement qui pourrait être administré sur place.

Jeanne Z. LAYA/ Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.