Réconciliation Nationale : « le dossier de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 est suffisamment avancé », dixit Dama OUALI

0
94
Le ministre d’Etat, ministre en charge de la réconciliation nationale a effectué une visite de courtoisie chez le procureur général de la Cour de Cassation, Dama OUALI le lundi 23 aout 2021. Le ministre Zéphirin Diabré est allé s’imprégner de l’état d’avancement du dossier de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

 Dans le cadre de la réconciliation nationale, le ministre d’État, chargé de la réconciliation nationale est allé échanger avec le procureur général de la Cour de Cassation Dama OUALI le lundi 23 Aout 2021.

Il s’est imprégné des informations par rapport à l’état d’avancement d’un certain nombres de dossiers qui rentrent dans le cadre de la réconciliation. Il s’est agi essentiellement du dossier de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Ce dossier du dernier gouvernement de Blaise Compaoré a été transféré à la Haute cours pour des raisons de cohérence juridique.

Selon le procureur général de la Cour de Cassation Dama OUALI, ce dossier est suffisamment avancé.  » le dossier est en état d’être jugé, il n’y a plus d’acte judiciaire à poser », a-t-il affirmé et de poursuivre qu’en dehors de l’ex président du Faso Blaise Compaoré, la plupart des accusés est sur le territoire nationale.

Mais pour l’heure, des conditions d’ordre organisationnelle pourrait retarder le reste des travaux. Il faut trouver une salle, assurer la sécurité et il y a la prise en charge des beaucoup de personnes, etc.

Du reste, le forum nationale de réconciliation est prévu dans les jours à venir. « Nous savons que les Burkinabè sont impatients de voir ce forum ce tenir », a dit le ministre Zéphirin DIABRE. Un forum au cours duquel toutes les questions liées au dossier de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 seront traitées de près.

Jeanne Z. LAYA/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.