Intimité des femmes: ce qu’il faut à tout prix éviter

0
244
Pr Der Adolphe Somé, gynécologue obstétricien
Certaines femmes pour donner de la satisfaction à leurs conjoints s’adonnent à des pratiques illégales. Des pratiques proscrites par les gynécologues qu’elles utilisent en vue de rétrécir leurs vagins. Ces pratiques qui pourront avoir des conséquences désastreuses pour la santé sexuelle sont souvent utilisées par des femmes intellectuelles. Le font-elles alors par ignorance ou par peur de perdre leurs conjoints au profit d’une autre femme? Le quotidien fasoamazone en vu de sensibiliser ces dames, s’est intéressé à ce sujet le mardi 23 Aoùt 2021.

Elles sont nombreuses à utiliser des produits proscrits par les gynécologues pour satisfaire leurs conjoints. Du citron, des savons cosmétiques, des plantes sauvages, de la potasse, du soumbala, de cube magie sont entre autres des choses utilisées par les femmes pour rétrécir leurs vagins.

Certaines femmes le font par ignorance et dans le but de se soigner contre des infections sexuellement transmissibles (IST). C’est le cas de Mme Sané Susane qui utilise de la potasse pour guérir ses infections.

Pr Der Adolphe Somé, gynécologue obstétricien

Selon le Pr Der Adolphe Somé, gynécologue obstétricien, tout le monde est libre de faire de son corps ce qu’il veut. Mais quand il s’agit de la santé sexuelle, il est conseillé de consulter un gynécologue avant l’usage de l’importe quel produit. Pour le Pr Der Adolphe Somé, mettre du citron, soumbala ou du cube magie dans le sexe, c’est prendre un grand risque.

Il faut noter que le sexe de la femme est l’une des organes sensibles du corps humain. Même les toilettes intimes ne sont pas conseillées car le vagin s’auto nettoie.

Chères Dames, pour votre bien-être et le bien-être de la société, évitez l’usage de tout produit sans l’avis d’un gynécologue.

 Jeanne Z.LAYA/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.