Burkina/Journée Internationale de l’Identité : les acteurs sont en synergie d’action

0
55

Parrainée par le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala SAKANDE, la cérémonie de lancement des activités entrant dans le cadre de cette journée a été présidée par le ministre de la sécurité Maxime KONÉ , le 16 août 2021.

Le presiduim
Le ministre. de la Sécurité, Maxine KONÉ

A l’instar des autres pays du monde, le Burkina Faso commémore la journée internationale de l’identification. Placée sous le thème « Identification et diversités des acteurs : synergie et complémentarité », cette journée répond de la volonté des autorités burkinabè à mettre en exergue le rôle de plus en plus important que joue l’identité au Burkina Faso et d’en faire une composante essentielle pour le renforcement de l’Etat de droit. Un thème qui va permettre aux acteurs d’agir en synergie et en ayant en tête le but ultime de toute action publique, la satisfaction des citoyens.

Les collègues de la sécurité

« De nos jours, la question de l’identification des citoyens qui, à l’origine, visait à répondre à des exigences administratives et policières a pris une autre dimension et joue une part de plus en plus active dans le développement économique, les transactions financières et la prévention de la criminalité », a expliqué le ministre de la sécurité Maxime KONE.

Les participants(es)

La problématique de l’identification des citoyens est donc une importance absolue surtout quand on la met en lien avec des questions des défis actuels du monde.

L’honorable député Aboubacar SANOU

 

« Cette situation est particulièrement vrai dans notre zone sub-saharienne, qui fait face depuis quelques années, à une crise sécuritaire et sanitaire liée à la Covid 19 », a souligné le parrain Alassane Bala SAKANDE par la voix de son représentant Boubacar SANOU.

Le DIrecteur Général de l’ONI, Kayaba Aristide BÉRÉ

Selon le DG de l’ONI Aristide Kayaba BERE, l’enjeu de l’Objectif de développement durable visant à fournir une identité juridique à tous les citoyens, notamment en enregistrant toutes les naissances, va au-delà des opportunités et droits individuels. « Les pays doivent impérativement être en mesure de vérifier, de manière fiable, l’identité de leurs habitants pour pouvoir offrir des services publics, efficaces et promouvoir la croissance du secteur privé », a indiqué M. BERE.

Les partenairres

Cette journée se veut alors un cadre d’échange des acteurs de la chaine de l’identification autour d’une thématique de l’heure. Les panelistes auront à échanger sur deux sous thèmes dont « l’identification et sécurisation des transactions » et « l’identification et répression de la délinquance ».

 

Il s’agit de manière spécifique :
-de faire le diagnostic des interventions de l’ensemble des acteurs intervenant dans la chaine de l’identification en vue d’en dégager les difficultés ;
-d’identifier les besoins des différents acteurs sur le système actuel d’identification

Le DG de la police nationale (a gauche), a reçu des distinctions honorifiques

-de faire des propositions d’actions à mener par l’ensemble des acteurs pour la consolidation de la fiabilité de l’infrastructure d’identification nationale.
A l’issue de la commémoration de la journée, un document-synthèse des recommandations sera rédigé et soumis à l’attention des autorités.

Les principaux acteurs

Avant de déclarer ouvertes les activités de cette journée, le ministre Maxime KONE a exhorté les participants de faire en sorte que la dynamique enclenchée en 2020 par la commémoration de la Journée internationale de l’identité puisse faire du service public de l’identification burkinabè un service de tous et pour tous.
Jeanne Z. LAYA

fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.