Verdict des leaders de la manifestation du 27 novembre : les peines vont de 12 à 6 mois d’emprisonnement avec sursis

0
288
Les sympathisants des leaders du mouvement du 27 novembre 2021

Le verdict des leaders de la manifestation du 27 novembre 2021 est tombé le mercredi 22 novembre 2021. Les peines d’emprisonnement vont de 12 à 6 mois assorties de sursis et une amende de 300 000F CFA pour chaque accusé.

Le Tribunal de Grande Instance de Ouaga I (TGI) a statuépubliquement, contradictoirement en matière correctionnel et en premier ressort sur les dossiers des leaders de la manifestation du 27 novembre dernier. Poursuivis pour une manifestation illicite qui a provoqué des actes de vandalisme, les accusés sont reconnus coupables des faits d’organisation d’une manifestation illicite.

De ce fait, le Tribunal condamne Drabo Mamadou et Baguian Addoul Karim à une peine d’emprisonnement de 12 mois, le tout assortie de sursis et une amende de 300 000F CFA chacun.

Quant à Ouattara Hervé, Tankoano Marcel et Tiendrebéogo Adama dit colonel, le Tribunal condamne chacun à une peine d’emprisonnement de 6 mois, le tout assorti de sursis et une amende de 300 000F CFA chacun.

Maître Paul KÉRÉ, avocat des accusés

On note de ce verdict que Tiendrebéogo Adama, accusé pour de délite de provocation à un attroupement armé ou non a été relaxé pour infraction non constituée. Par contre, il a été reconnu coupable des faits d’organisation d’une manifestation illicite.

Pour ce qui sont des intérêts civils, le Tribunal condamne solidairement Tiendrebéogo Adama dit colonel, Ouattara Hervé, Drabo Mamadou, Tankoano Marcel et Baguian Abdoul Karim au dépend.

« Je suis content de la décision du Tribunal, mais je ne suis pas totalement satisfait parce que nous avions estimé qu’il n’y avait pas d’infraction », a dit Paul Kéré, l’avocat des accusés.

Pour lui, le Tribunal aurait pu libérer totalement ces leaders de la société civile parce que dit-il, le maire n’a pas interdit formellement la marche du 27 novembre 221, et les actes de vandalisme n’ont pas été organisés ni ordonnés par ses clients.

Anaïs, Drabo membre du Mouvement Sauvons le Burkina  

Anaïs, Drabo membre du Mouvement sauvons le Burkina est aussi contente de la décision du Tribunal mais n’est pas tout à fait comblée. « Je suis contente du verdict mais on aurait voulu qu’ils soient complètement lavés de toutes les accusations », a-t-elle souhaité.

Selon elle, c’est une jeunesse consciente qui était sortie pour manifester son envie de vivre d’où il ne faudrait pas l’a brimée.

Jeanne Z. Laya

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.