Burkina Faso: la situation sécuritaire se dégrade, il ya urgence d’agir(Ismaël Ouedraogo(

0
161
Le nouveau chef d'Etat major des armées, Colonel major, David KABRÉ.

14 février 2022

Ceci est un post du journaliste Ismaël Ouedraogo, attirant l’attention des nouvelles  autorités de la transition, sur la situation sécuritaire qui se dégrade de jour en jour au Burkina Faso,  eu égard aux récentes attaques terroristes, coupant même des pylônes téléphoniques,  plus précisément dans les régions aux alentours de Ouagadougou  Lisez en plutôt.

Burkina Faso : Loin des querelles de positionnement à Ouagadougou, la situation sécuritaire se dégrade à l’intérieur du pays et il y a urgence…

Des sabotages des pylônes en passant par la destruction des symboles de l’état, les terroristes continuent d’exécuter leur agenda. De la ville de Nouna , en passant par les alentours de Ouahigouya et de Fada N’Gourma et récemment le Passore, la situation sécuritaire ne s’améliore guère sur le terrain. Soyons lucides, les forces du mal ne reculent devant rien et les attaques se multiplient en l’absence de fortes actions de ripostes.

Dans un pays où la vie de la nation est regulée par l’administration, quand on n’a pas de gouvernement, chacun fait le strict minimum. Cette situation de blocage a pour conséquence directe, la lenteur des actes et le boulevard dont bénéficient les terroristes. Certaines parties du territoire échappent à tout contrôle de l’état depuis belle lurette et la situation va de mal en pis dans plusieurs villages et hameaux de culture.

Il y a urgence à sauver le pays des hommes intègres. La lenteur de la réorganisation de la gouvernance du pays ne favorise que les ennemis de la nation qui profite de ce vide pour continuer leur sale boulot. Vaincre le terrorisme est la priorité des priorités et les Burkinabè attendent des actes forts.

Une nouvelle semaine débute et cela fait 3 semaines que le coup d’état a été fait. Il y a tellement d’urgence que les choses doivent aller vite. Les discours n’ont plus leurs places, les faits devraient témoignager de la dynamique nouvelle de lutte.

Des actions concrètes sont attendues sur le terrain, pour l’heure c’est Barkane visiblement qui fait le travail et mediatise convenablement ses actions au profit des Burkinabè.

Bonne semaine de travail à tous et a chaucn.

Ensemble nous pouvons faire bouger les lignes.

Ismaël OUEDRAOGO Officiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.