Tribune: lettre ouverte à Jean Christophe Belliard, Ambassadeur de France en Côte D’Ivoire sur sa posture à l’endroit du Burkina

0
275

2 mars 2022

Ceci est une lettre ouverte  du président  de la Convergence  Citoyenne et Panafricaine (CCP/BF) , Ousmane SO, à M. Jean Christophe Belliard, Ambassadeur de  France en Côte D’Ivoire, concernant ses propos à l’endroit du Burkina .

Monsieur Jean Christophe BELLIARD,

Par le canal de la télévision NCI, une chaine en Côte d’Ivoire, vous aurez tenu ces propos cyniques, iniques et d’une rare incongruité à l’endroit d’un Peuple politiquement conscient :
« Quand on voit un convoi bloqué dans une bourgade au Burkina Faso, on peut se poser la question du pourquoi ou du comment ? Vous savez, avec 1000 ou 2000 FR CFA, on peut faire beaucoup. Quand on voit ces manifestations qui sont organisées, il suffit parfois d’un sandwich, d’un coca-cola, puis vous avez 2000 manifestants ».

Seul votre respect, la posture condecendence doublée d’une mentalité de néo-colonialiste dont vous faites montre indique à souhait que vous ne connaissez pas le Burkina Faso encore moins son peuple.

Monsieur Jean Christophe BELLIARD,

Cette sortie emprunte d’aucune bienséance eu égard à votre statut d’ambassadeur est la marque d’une ignorance notoire par rapport au degré de conscience politique des masses populaires et laborieuses au Burkina Faso. Savez vous déjà en 1966, au moment où des politiques de votre pays considéraient le Burkina Faso comme une province de la France, nos vaillantes populations dans un sursaut patriotique procédaient à une insurrection populaire ?

Cette dynamique déjà en 1966 et des années avants était un signal fort que notre peuple ne sera jamais soumis aux désidératas de colons et de leurs valets locaux en perte de repère.

Monsieur Jean Christophe BELLIARD,

Le convoi de l’armée française bloqué dans plusieurs localités au Burkina Faso est le signal fort que les masses populaires et laborieuses refusent désormais que des politiques français utilisent notre territoire comme leur basse-cour.
Notre indignation n’ai aucunement adressée au Peuple français, mais elle se veut une réplique aux politiques néo impérialismes que des aventuriers politiciens français veulent nous imposer par tous les moyens.

Monsieur Jean Christophe BELLIARD, Ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire,

Pour conclure, nous prenons rendez-vous pour une prochaine fois où vous voudrez encore traverser notre pays avec un convoi militaire. Vous aurez la réponse à votre mépris à l’endroit de tout un peuple.

Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP/BF)

Ousmane SO
Président

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.