Burkina/ Rencontre avec la classe politique: le président Ibrahim décrit un tableau sombre de la situation sécuritaire

0
236

Le président  de la transition, le  capitaine Ibrahim Traoré a tenu à  rencontrer les acteurs de la société civile (OSC), et la classe politique à Ouagadougou les 10 et 11 novembre 2022   Au cours de cette rencontre,  c’est  sans détours, et sans langue de bois,  que le  président du Faso s’est adressé aux  acteurs politiques ,avec toute la  franchise qui sied, tout en président un tableau très sombre  de la situation sécuritaire qui prévaut au pays des hommes intègres.  Commencée à 16h30mn, la rencontre a pris fin à 18h30mn.

Il a lâché d’emblée que le Burkina pouvait disparaître à tout moment car les terroristes ont infiltré tout le pays.
«Des cellules dormantes sont à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso prêtes à attaquer. La Nationale 1 ,route qui va de Ouaga à Bobo peut être coupée à tout moment par les terroristes. Les habitants de Ouaga et Bobo risquent d’être confinés dans un proche avenir.»

La situation sécuritaire est grave martelait il à l’endroit des hommes politiques .
«Nous manquons de matériels et d’équipements pour faire face à l’ennemi.
Dans ces conditions, il est tout à fait inutile de parler de réconciliation car les populations cherchent d’abord à manger.
Les officiers supérieurs sont dans le confort à Ouaga et on n’a pas besoin d’eux.

Les soldats qui sont au front sont unis et c’est cela l’essentiel. Les officiers peuvent continuer à frimer comme ils veulent »
Le chef de l’état a promis de lever la suspension qui frappe les activités des partis politiques.

Sollicitation de matériels

Il a terminé en demandant de l’aide en motos , en carburant et en véhicules pickup. Il dit être confiant, que les choses vont changer positivement, et demande  à tous de garder la foi.

La rédaction

Fasoamazone net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.