Mise en œuvre de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

0
268

Mise en œuvre de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

(Ouagadougou, 11 janvier 2023).

Le Président de la République de Guinée Bissau, Umaro Sissoco EMBALO, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est arrivé, ce mercredi en fin de matinée à Ouagadougou, pour s’enquérir du processus de mise en œuvre de la Transition en cours au Burkina Faso.

Accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, le Président bisseau-guinéen a ensuite eu une séance de travail avec le Chef de l’Etat, élargie à leurs délégations avant de s’entretenir en tête-à-tête.

A l’issue des échanges avec le Chef de l’Etat, le Président en exercice de la CEDEAO, qui a été rassuré de la bonne conduite de la Transition, a réaffirmé la disponibilité de l’organisation ouest africaine à soutenir et à accompagner le Burkina Faso dans la lutte engagée contre le terrorisme.

A cet effet, « lors du sommet de la CEDEAO, le 4 décembre dernier, tous les Chefs d’Etat étaient unanimes pour soutenir les doléances et les requêtes que le Président de la Transition avait formulées à la CEDEAO», a soutenu le Président Umaro Sissoco EMBALO.

Aussi, le Président bissau-guinéen qui dit avoir « compris beaucoup choses qui se passent dans notre pays », a indiqué qu’il fera le point de sa mission au prochain sommet de la CEDEAO afin que des décisions urgentes puissent être prises pour accompagner notre pays.

Dans cette perspective, le Président EMBALO a souligné la nécessité de poursuivre les échanges avec les chefs d’Etat de la CEDEAO et aussi avec les différents partenaires pour apporter du soutien dans les meilleurs délais à notre pays qui fait face à des défis sécuritaire et humanitaire.

Les échanges entre le Chef de l’Etat et le Président bissau-guinéen ont concerné également l’implication des autres Etats de la sous-région dans la résolution de la crise sécuritaire. Car pour le Président EMBALO, il est important et pertinent que tous les pays vivent en harmonie et en paix.

Selon le Président en exercice de l’organisation, l’esprit de la CEDEAO n’est pas de sanctionner ni d’imposer. « Nous sommes là pour accompagner tous les pays qui sont en transition ».

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.