Journée internationale du sport féminin: Pari réussi pour l’édition 2023

0
993

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde, a célébré en différé, le jeudi 26 janvier 2023, à Ouagadougou, la Journée internationale du sport féminin (JISF) sous le signe : « L’état des lieux de la médiatisation du sport féminin : défis et perspectives ». Au menu des remises de vélos  de course à des athlètes femmes, et une séance d’aerobic ont constitué la substance de ces 24 heures.

La séance d’aérobic

Les femmes étaient à l’honneur, le jeudi 26 janvier 2023. Pour cause, le stade municipal Dr Joseph Issoufou Conombo, a accueilli les festivités de la Journée internationale du sport féminin (JISF).

Les heureuses béneficiaires de vélos cyclistes

Cette célébration a été marquée par une activité sportive telle que la séance d’aérobic. L’occasion a été belle pour des femmes athlètes issues de différentes disciplines sportives de  se rencontrer, et de partager des moments chaleureux, et conviviaux ensemble, le temps d’une soirée. Juste avant la séance d’aerobic, les organisateurs ont procédé à une remise symbolique de vélos(03) de course, à des cyclistes femmes,  pour une meilleure performance de leur carrière sportive.

Monsieur David Koudougou, a representé le ministre en charge des Sports

Quant à la séance d’aérobic, elle a drainé des centaines de femmes venues participer à ces échauffements du corps, agrementés de son musical.

Pour le président de la Journée, David Koudougou Yaméogo, inspecteur géneral des services, représentant le ministre des Sports, de la Jeunesse et de l’Emploi, « la tenue de telles activités participe à la promotion du sport féminin ». L’engagement du Groupe de travail consultatif pour femmes (GTCF) qui fait de l’épanouissement de l’autre « moitié du ciel » en société son leitmotiv a été salué et encouragé par monsieur YAMEOGO. Il n’a pas manqué de demander la mobilisation de tous les acteurs autour du sport féminin.

Des congratulations de part et d’autre

Pour des raisons indépendantes de leur volonté, le panel sur « L’état des lieux de la médiatisation du sport féminin : défis et perspectives » n’a pu se tenir, a déploré Colette Ouédraogo, la patronne de la cérémonie.

Mme Colette Ouedraogo conseillère technique du ministre en charge des Sports, et membre consultatif du CGTF

Mais, elle espère qu’une occasion sera trouvée pour des échanges entre l’association et les Hommes de médias afin de trouver des formules de partenariat pour mieux faire rayonner le sport féminin au Burkina Faso et partant partout à travers la planète.

la fierté d’avoir reuissi cette journée se lisait sur les visages des organisateurs.

Karen Ouedraogo

Faso Amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.