FESPACO 2023: « Nous étudiants » ou la realité des étudiants(es) de Bangui en Centrafrique

0
605
Elvis Sabin NGAIBINO, le producteur du film " NOUS ÉTUDIANTS"

« NOUS ÉTUDIANTS »,  est un film documentaire de 82 minutes, en compétition officielle pour  » l’Étalon d’or du Yennenga »  à la 28 è édition du  FESPACO 2023.  Ce film décrit les conditions de vie,  des étudiants(es), à l’université de Bangui, en République Centrafricaine.  Nous avons rencontré l’un des producteurs, du film, monsieur  Elvis Sabin NGAIBINO, le 28 février 2022, lors de la projection de la soirée à 16 heures, au ciné Burkina.

« NOUS ÉTUDIANTS »,  pour le producteur monsieur NGAIBINO, est un film qui parle de la réalité, « on peut dire de la triste réalité qui se déroule au sein de l’université de Bangui », en ce qui concerne  le problème entre étudiants et professeurs, les  femmes,  filles et professeurs, etc…

Ce film « NOUS ÉTUDIANTS » est l’un des  premiers longs métrages, du  réalisateur principal Rafiki FARIALA, étudiant, formé aux ateliers Varan en 2017. Étant étudiant, il a essayé de faire ce film, pour décrire la réalité de l’Université de Bangi, « parce que ce qui  se passe au sein de cette université, en valait la peine d’en parler, et d’interpeller la communauté Centrafricaine ». « Je penses que pas mal d’étudiants,  surtout des étudiantes filles quittent les études rentrent au quartier à cause de certains mauvais comportements des professeurs », a indiqué le producteur du film. Aujourd’hui, ce film est beaucoup plus un état de lieu, qui met vraiment en cause le système éducatif de la République Centrafricaine si bien que le film a été censuré.  Alors que ce film là devrait être en principe aider le gouvernement centrafricain dans sa politique, pour vraiment se débarrasser de ce genre de pratique au sein de l’Université de Bangi.

En ce qui concerne les étudiantes en état  de grossesse, cela rencontre le quotidien des étudiants en Centrafrique, qui sont par fois parents et étudiants qui font leurs études et qui sont parents,  à côté et qui se battent de gauche à droite pour survenir aux besoins de leurs petits(es) amis. La suite, du film décrit qu’ils se battent ensemble au campus,  et après chacun y va de son côté.

NESTOR, un etudiant ami du groupe, lui contrairement aux autres,  n’a pas pu passer pour obtenir sa licence, contrairement à ARON qui est l’heureux diplômé en licence, mais qui a des problèmes avec sa famille. Ce dernier doit payer la dote parce qu’il a débaucher une femme, et il doit payer selon les coutumes, donc il doit se battre pour cela.

BENJAMIN, aussi qui est étudiant, ami de Nestor et Aron, en même temps qu’il suive les cours,  parrallèlement s’adonne au métier de gardiennage pour survenir à ses besoins et de çeux de sa famille.

le programme des films au ciné Burkina le 28 février 2023

La pratique de la religion, surtout  chretienne,  n’est pas en reste, et ne passe pas inaperçue. Elle fait partie de la réalité des jeunes en Centrafrique. « Quand ils sont dans des  problèmes, ils se retournent davantage vers Dieu et c’est ce  qui fait souvent leur force, la Centrafrique est un pays vraiment très religieux », a confié monsieur Elvis Sabin.

Notons que le film, a eté censuré à Bangui, car qualifié de très critique au regard des autorités, qui doivent craindre une quelque révolte des étudiants(es).

Pour leur première projection du film au Burkina Faso,  au nom de toute la chàîne de réalisation, et de production, le producteur a tenu vraiment à remercier le FESPACO, pour la sélection du film dans la sélection officielle.

Irène Soulama

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.