SNC: Et si on pensait à une « Décade Nationale de la Culture(DNC) », Dr Lassané SIMPORÉ,

0
364
Le Chef de l'État Ibrahim Traoré bat le tambour

Ceci est un texte du Dr Lassané SIMPORÉ, ancien SG du Ministère en charge de la culture, qui propose une Décade Nationale de la Culture(DNC), au lieu de la SNC. Lisez ses propositions ci dessous.

*SNC: 40 ans après, pensons et passons à une Décade Nationale de la Culture (DNC)*

(Un texte du Dr Lassané SIMPORÉ, ancien SG du Ministère en charge de la culture)

La semaine nationale de la culture (SNC) 2023 a commencé à dérouler ses activités depuis samedi.
La SNC 2023 est la bienvenue après 5 ans de sevrage.
Il faut saluer tous ceux qui ont œuvré pour que la SNC 2023 soit une réalité.
La SNC 2023, c’est la 20e Édition, mais cela fait 40 ans qu’elle se tient.
Seulement, depuis quelques années, on a l’impression que l’on est condamné à répéter les mêmes choses. D’où ces questionnements, propositions.
De la notion de Semaine.
Après 40 ans et au regard de l’évolution du niveau des troupes, des difficultés de programmation et bien d’autres facteurs, on devrait pouvoir passer à une DÉCADE Nationale de la Culture (DNC). Oui, 10 jours de manifestations et d’activités pour la culture.
De la notion de national.
Il existe plusieurs sens pour le terme national.

1. National. Qui est relatif à une nation ; qui appartient en propre à une nation, qui la caractérise, la distingue des autres nations. Dans ce cas, est-ce que vraiment pertinent, ces histoires « de pays invité d’honneur » et l’arrivée de vedettes étrangères souvent très chère payées, etc. N’est-ce pas absolument l’occasion de rester avec nos vedettes nationales ? On peut ne pas en trouver au Sourou ni au Nayala, mais ailleurs dans les autres provinces, il en existe qui peuvent tenir en haleine tout un stade.

2. National. Qui concerne une nation dans sa totalité. Dans ce cas, on ne plus limiter la SNC à la seule ville de Bobo, comme c’est le cas actuellement. En effet, si Bobo abrite le GPNAL, et pour que la SNC concerne la nation dans sa totalité, on pourrait :
– demander aux enseignants d’insérer des modules de patrimoine culturel dans un de leur cours accompagné de débats durant la semaine ;
– durant la semaine, les établissements scolaires devaient rivaliser dans le port de la tenue traditionnelle ;
– tous les journalistes et les plateaux de télévision devraient entrer dans la danse avec des tenues, des décors et des invités « culturels », tous habillés en Dan fani ou Koko donda.

– tous les élus et toutes les personnes nommés en conseil de ministres et les personnalités de privé doivent non seulement être en tenue traditionnelle, mais veillez à ce que leurs agents comprennent la chose.

– C’est aussi l’occasion pour les femmes de préparer différentes sortes de mets locaux, mais surtout d’organiser des séances d’initiation à la préparation de ces mets.
Si Thomas Sankara, un des initiateurs de cette manifestation étaient toujours aux affaires, on aurait senti des grandes innovations NATIONALE .

Dr Lassané SIMPORÉ, ancien SG du Ministère en charge de la culture

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.