Diarabakoko/ Banfora : un enseignant bat sa fille à mort parce qu’elle serait enceinte

0
641
Image d' illustration

Selon le site, le péché de la jeune fille, est d’être tombée en grossesse. Selon des sources locales, le père en question serait un  enseignant dans le dudit village, qui aurait piqué un excès de colère en apprenant que sa fille était enceinte. Entré dans une colère sans limite, le père aurait conduit la jeune fille, qu’il aurait déjà malmenée, au domicile du prétendu auteur de la grossesse. N’y ayant pas trouvé ce dernier, il a tenu des propos désobligeants à l’endroit des membres de la famille, selon nos confrères de Wangola médias.

En prenant le chemin du retour, il aurait continué à frapper la fille dont les cris ont paniqué les villageois. Dans cette période d’insécurité, les gens, se disant qu’il pourrait s’agir d’acte terroriste, ont préféré se terrer se chez eux.

Tout de même, quelqu’un aurait pris son courage pour aller voir ce qui se passait puisque leur chemin passe non loin de son domicile. Lorsque ce dernier a voulu s’interposer entre l’enseignant et sa fille, l’enseignant l’a menacé en brandissant un couteau, selon toujours nos sources qui ajoutent que le lendemain dimanche 9 juillet 2023, la fille n’aurait pas été vue au culte comme d’habitude. Cela a quelque peu étonné plus d’un. Et c’est finalement le 10 juillet 2023 vers 13 heures que le père, a transporté son corps sans vie au CSPS du village.

Trouvant la situation compliquée, les autorités ont été saisies. Et les dozos du village ont été invités à conduire le père à Banfora au cours de la nuit du 10 juillet 2023. A ce qu’on dit, plusieurs personnes ont été entendues dans le cadre d’une enquête qui a été ouverte.

Toujours selon nos sources, la jeune fille venait justement d’être admise au BEPC de la session de 2023. Affaire à suivre !

Photo d’illustration prise sur la toile

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.