2e Sommet «Russie-Afrique» : le Chef de l’Etat pour des relations profitables aux peuples africains

0
476

(Saint Pétersbourg, 28 juillet 2023 GMT+3).

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, dans son intervention à l’ouverture du 2e sommet «Russie-Afrique» ce vendredi en fin de matinée, a souhaité l’établissement de meilleures relations avec la Fédération de Russie qui puissent répondre aux besoins des populations.

Devant ses pairs africains réunis autour du président de la Fédération de Russie, Vladimir POUTINE, le Chef de l’Etat a défendu l’engagement et la détermination du peuple burkinabè face à l’hydre terroriste. « Le peuple burkinabè a décidé de lutter contre l’hydre terroriste pour relancer son développement. Dans cette lutte, de vaillantes populations se sont engagées à prendre des armes face au terrorisme », a déclaré le Président de la Transition qui n’a pas manqué de fustiger tous ces « impérialistes » qui traitent les Volontaires pour la défense de la Patrie de milices.

A cet effet, il a insisté pour *plus* de solidarité et d’unité des chefs d’Etat africains face aux discours impérialistes et néocoloniaux. «Il faut que nous les chefs d’Etat africains arrêtions de nous comporter en marionnettes qui dansent à chaque fois que les impérialistes tirent sur les ficelles », a-t-il soutenu.

A Saint Pétersbourg, le Capitaine Ibrahim TRAORE a salué la tenue du sommet qui discute de la problématique du partenariat stratégique avec la Russie pour le développement de l’Afrique et le bien-être des populations. Aussi, a-t-il souhaité que «ce sommet soit l’occasion de pouvoir tisser de très bonnes relations en vue d’un meilleur avenir pour nos peuples ». Tout en saluant le geste de solidarité de la Russie envers notre pays, le Capitaine Ibrahim TRAORE a invité ses pairs africains, au regard de la richesse du continent et de ses énormes potentialités en matière agricole, au travail pour assurer l’autosuffisance alimentaire aux populations.

Pour le Président russe Vladimir POUTINE qui milite pour la construction d’une charte d’un ordre mondial plus juste, « la Russie et l’Afrique sont unies par l’inspiration innée de défendre la souveraineté véritable, le droit au développement dans les domaines économique, politique, social et culturel ».
Dans cette perspective, le président russe a annoncé la reprise des activités des ambassades de la Russie au Burkina Faso et en Guinée équatoriale.

Vladimir Poutine, président de la Fédération russe

Face à ses homologues africains, le président POUTINE a réaffirmé son soutien pour la présence de l’Union africaine dans le G20 et dans le cadre de la réforme du conseil de sécurité de l’ONU, la place pour le continent dans cette instance. « Il est temps de corriger l’injustice historique à l’égard du continent africain » a souligné le président russe qui s’insurge contre les sanctions unilatérales et les mesures punitives qui sont contreproductives pour le développement.

Ce 2e sommet « Russie-Afrique » placé sous le thème : « Paix, sécurité et développement » a été un tremplin pour le président russe de revenir sur la volonté de la Russie de collaborer étroitement avec les Etats africains dans la lutte contre le terrorisme à travers la formation et les équipements et pour les actions de développement.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.