Suspension de radio Oméga: « Ce n’est jamais de gaieté de cœur que le gouvernement prend ce type de décision », (ministre Rimtalba)

0
462
Le ministre de la communication Rimtaalba Jean Emmanuel Ouedraogo

Au cours d’un entretien qu’il a accordé ce dimanche 27 août 2023, le Ministre en charge de la communication et de la culture, Porte-Parole du gouvernement, monsieur  Rimtaalba Jean-Emmanuel OUÉDAOGO s’est prononcé sur les chaînes de  la télévision nationale du Burkina(TNB), concernant la suspension de la Radio Oméga, pour lui « ceci rélève de la responsabilité du gouvernement de recadrer certaines situations ». « Ce n’est jamais de gaieté de cœur que le gouvernement prend ce type de décision »,  s’est il exprimé en ces termes.

Pour lui, le pays est dans une situation de guerre. « Quand on dit situation de guerre, ce n’est pas un jeu de mots ». « Véritablement, j’ai l’impression que tout le monde n’a pas encore pris conscience de cette situation de guerre ». Selon lui, « cette guerre est une guerre de terrain qui engage toutes les sphères de notre société, mais c’est aussi une guerre de communication », explique t-il.

« Il y a des lignes rouges, dans le contexte actuel du Burkina Faso, qui ne sauraient être franchies au nom d’une  liberté quelconque », selon le monsieur Rimtalba.

« Quand un média donne la parole à un chef terroriste, nous prenons la décision qui s’impose ». « Avec Oméga, ça a été exactement la même chose, parce que la personne à laquelle ils ont donné la parole ne fait pas mystère,  c’est un chef terroriste qui menace non seulement le Niger, mais aussi le Burkina Faso « ,  indique monsieur le ministre.   » Si aujourd’hui, un journaliste, au nom de sa liberté d’expression, estime qu’il peut donner la parole à un leader terroriste qui menace le Burkina Faso, nous sommes obligés de décider ». « Le gouvernement dit avoir les arguments et les prérogatives nécessaires  pour agir ». « Si le journaliste estime que c’est sa façon d’équilibrer l’information, le gouvernement estime, quant à lui, que c’est de sa responsabilité de prendre des mesures « , s’est exprimé ainsi monsieur le ministre. « Le gouvernement a pris note de la déclaration des Organisations professionnelles des médias, qui exigent la levée de la mesure.

Rappelons que la suspension des programmes de la radio Oméga sise à Ouagadougou, est intervenue le 10 août 2023.

La rédaction 

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.