Échanges directs avec le Chef de l’État : les Forces vives du Sud-Ouest réaffirment leur engagement aux côtés des autorités de la Transition

0
219

(Gaoua, 29 novembre 2023).

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE a échangé ce mercredi dans l’après-midi avec les Forces vives de la région du Sud-Ouest.

Ils sont venus des provinces de la Bougouriba, du Ioba, du Noumbiel et du Poni pour cette rencontre avec le Chef de l’État. Pour marquer leur engagement aux côtés des autorités de la Transition, c’est par l’hymne de la victoire, le Ditanyè entonné à l’unisson, que les Forces vives de la région, ont débuté les échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORE.

Le gouverneur de la région, Boureima SAVADOGO a traduit la reconnaissance et la joie de l’ensemble des populations du Sud-Ouest pour cette opportunité d’échanges avec le Président de la Transition. « Vous incarnez l’espoir de tout le peuple burkinabè », a soutenu le Gouverneur qui a présenté au Chef de l’Etat, les potentialités et les défis de la région.

Pour le Président de la Transition, Chef de l’État, le déplacement dans la Cité du Bafuji, est une occasion « de prendre la température et de découvrir les réalités de la région du Sud-Ouest ».

Le capitaine Ibtahim Traoré, chef de l’État du Burkina Faso

Face aux Forces vives de la région, le Capitaine TRAORE a rendu un vibrant hommage à tous les combattants. « Le combat est rude, la bataille sera longue mais nous sommes là pour donner la vie au Burkina Faso », a soutenu le Chef de l’État. A cet effet, le Président de la Transition a invité la population du Sud-Ouest à continuer de contribuer à l’effort de guerre pour permettre de venir à bout du terrorisme et d’engager des actions de développement.

Monsieur le Gouverneur de la region du Sud-ouest(Commissaire de police)

Au cours des échanges, les Forces vives ont évoqué quelques préoccupations; elles se résument essentiellement au manque et à la dégradation des infrastructures routières et de développement, à l’insécurité, à l’insuffisance des infrastructures de santé, aux problèmes d’infrastructures à l’Université de Gaoua et à l’exploitation artisanale de l’or.

En réponse à toutes ces préoccupations, le Président de la Transition a insisté sur la nécessité de miser sur les potentialités de notre pays. Pour lui, la bonne pluviométrie dans la région, les richesses naturelles et celles du sous-sol étant des atouts pour bâtir un développement endogène.

Les ont emis aussi leurs doléances
L’Evêque de Gaoua, Modeste KAMBOU
Les coutumiers

A Gaoua, le Chef de l’État a annoncé l’acquisition en cours de 350 tracteurs dans le cadre de l’initiative presidentielle pour l’agriculture. Aussi, a-t-il insisté sur la nécessité pour les producteurs de s’organiser en coopératives pour mieux bénéficier du soutien et de l’accompagnement de l’État.

Le répresentant des jeunes

Il a également annoncé l’ouverture prochaine d’une représentation de la Société nationale des substances précieuses (SONASP) à Gaoua pour acheter l’or aux orpailleurs de la région.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.