Médias/Publicité sur les produits pharmaceutiques: Le CSC, rappelle les directeurs de publication au respect de la réglementation en vigueur

0
160
Le président du CSC, Abdoulazize Bamogo, avec Son Excellence l'Ambassadrice du Canada( image d'archives)

Ceci est un communiqué de presse du Conseil supérieur de la communication(CSC), publié ce 26 janvier 2024, interpellant les directeurs de publication des médias, de la presse audiovisuelle, écrite et en ligne, sur la réglementation des messages publicitaires, des produits pharmaceutiques, de la pharmacopée traditionnelle, et des établissements sanitaires au Burkina Faso. 

Le Conseil supérieur de la communication(CSC), a constaté la diffusion ou la publication de messages publicitaires sur des produits pharmaceutiques ou de la pharmacopée traditionnelle sur des établissements sanitaires dans les médias audiovisuels, dans la presse écrite et en ligne en méconnaissance des dispositions de la loi Numéro 080-2015/CNT portant réglementation de la publicité au Burkina Faso.

Aux termes de l’article 2 alinéa1, de la loi susvisée, constitue en effet une opération de publicité, toute inscription forme, image ou son, destinés à informer le public ou à attirer son attention sur une marque, un produit, ou un service.

Le Conseil rappelle aux promoteurs des médias audiovisuels, aux directeurs de publication de la presse écrite et en ligne que conformément à l’article 31 de la dite loi <<toute publicité de produits pharmaceutiques ou de produits de la médecine traditionnelle est interdite auprès du grand public sous réserve de l’obtention du visa délivré par le ministère en charge de la santé>>. En outre, son article 33, interdit toute publicité sur les établissements sanitaires.
Aussi le Conseil exhorte -t-il les promoteurs des médias audiovisuels et les directeurs de publications de la presse écrite et en ligne, dans leur mission du public, à respecter la loi numéro 080-2015 CNT, portant règlementation de la publicité au Burkina Faso en occultant tous les éléments publicitaires de leurs productions ou publications.

Le CSC en appelle au sens de responsabilité de tous les promoteurs des médias audiovisuels, des directeurs de publication de la presse écrite et en ligne et les invite au stricte respect de textes en vigueur. Tout contrevenant s’exposera aux sanctions prévues en la matière.

Pour le Conseil/ Le Président 

Abdoulaziz BAMOGO

Chevalier de l’ordre de l’Etalon

Communiqué de presse sur la publication de mesages publicitaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.