Pèlerinage diocésain 2024 à Yagma: les temps forts de la célébration eucharistique

0
78
Les fidèles chrétiens catholiques de l'archidiocèse de Ouagadougou

Le pélérinage diocésain s’est tenu ce jour 4 février 2024, au sanctuaire notre dame de Yagma, à quelques encablures de Ouagadougou, un village à la sortie nord, sur la nationale reliant, Boussé, jusqu’à Ouahigouya. Le thème retenu cette année: « Fidèle Laïc, occupe ta place et joue ton rôle dans l’église et dans la société ». Présidée par l’Archevêque de l’archidiocèse de Ouagadougou, Monseigneur Prosper KONTIEBO, ce pèlerinage a été marqué par la récitation du chapelet, suivie de la célébration eucharistique, l’adoration au saint sacrement, l’action de grâce, la remise d’attestations aux fidèles laïcs, dans le cadre de la clôture de l’année du laïcat, et la passation du flambeau aux agents pastoraux, dans le processus du jubilé des 125ans d’évangélisation au Burkina Faso, des prières d’intercession, des poignées de mains, en guise d’encouragements aux personnes âgées, et aux personnes vivant avec un handicap, etc .

La procession des prêtres pour la célébration de la messe( l’eucharistie)

L’évangile de cette célébration eucharistique est tirée de  Marc 1, verset 29-39. Dans son homélie , Monseigneur  Prosper KONTIÉBO, Évêque métropolitain de Ouagadougou, a prêché autour de la souffrance que rencontre les fidèles chrétien(nes)s au cours de leur existence et surtout ses derniers temps.

Monseigneur, Prosper Kontiébo, Évèque de l’archidiocèse de Ouagadougou

Il a demande le secours et l’intercession de la Vierge Marie, la Mère du ciel, en ces termes, » nous sommes venus présenter à notre mère Marie notre nation dans la misère, de ses populations en perpétuel déplacement, dans la misère des lieux de la faim et de la soif, dans la violence de nos guerres.

Les fidèles chrétiens catholiques en prière

Monseigneur Kontiébo, a évoqué l’exemple de job éprouvé par la maladie » le juste Job, déchiré dans son corps et dans son âme, crie sa détresse, parce qu’aux prises avec le malheur et des questions sans réponses. Ses mêmes crises qui traversent des siècles se conjuguent aujourd’hui de manière plus accrue, pour nous dans la réalité des déchirures de nos familles, de la fragilisation de notre société, dans l’évidence de la crise interne dans notre église. Alors que faire?, question posée par l’Archevêque Kontiébo.

La Basilique mineure à Yagma

Pour lui, la présence des fidèles chrétiens, auprès de la Dame de Yagma, sur cette colline ce jour, est une vraie quête de réponses à nos situations de misères connues de notre mère Marie et de son fils Jésus Christ Sauveur. Nous sommes venus en quête de réponses pour nos hôpitaux dans l’angoisse des malades et la solitude des mourants, a imploré l’Archevêque de Ouagadougou, Prosper Kontiébo.

L’image symbole de la Vierge Marie
Monseigneur Kontiebo, avec le Nonce apostolique
Les attestations des laïcs
La chorale
Les personnes vivant avec un handicap
Pendant la prière
Pendant le partage de la communion
Les fidèles chrétiens catholiques
La procession
L’ensemble des prêtres
La phase d’adoration et de bénédiction avec le Saint sacrement
L’ensemble des sœurs religieuses
Le groupe des laïcs engagés au service de l’église
La sonorisation assurée par le studio de l’artiste Oger WANGO
Pendant le partage de la communion

L'intervieuw de Monseigneur avec la presse

Karen Ouedraogo

Fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.