Burkina-faits de société: À Pô, une enseignante se fait anarquer 3,5 millions de FCA, et tente de se suicider

0
166
Sidwaya, dans sa parution de ce mercredi 7 février 2024, nous informe dans sa rubrique Kantigui, qu’une enseignante s’est faite arnaquer de la somme de 3 millions cinq cent mille francs 500.000(3,5) Francs CFA, et a tenté de se suicider.

« ‘C’est en séjour dans la ville de Pô, que Kantigui est tombé sur cette histoire rocambolesque d’une enseignante qui s’est laissée escroquer la somme de 3,5 millions de francs cfa. Selon la source de Kantigui, cette enseignante en poste dans une commune de la province du Nahouri a décidé de faire un  business d’affaire avec un correspondant, qu’elle a fait  connaissance sur les réseaux sociaux.  Ce dernier basé au Cameroun, selon les confessions de la dame.

Les clauses entre les deux

Ce correspondant devait débarquer à l’aéroport international de Ouagadougou avec du matériel que les deux allaient mettre sur la place du marché. Mais à condition que l’enseignante lui transfère un certain montant demandé.

Ne disposant pas d’assez de moyens financiers pour la transaction, elle va se mettre à emprunter de l’argent chez des connaissances et amis prétextant qu’elle avait un parent hospitalisé. Chaque fois qu’elle gagnait l’argent demandé, elle le lui transférait à partir d’une banque de la place. L’informateur de Kantigui parle de plus de 3 500 000 F CFA transférés à ce dernier.

Elle tente de se suicider

Après avoir reçu les transferts, le correspondant a coupé la communication avec cette dernière. Ayant constaté qu’elle s’est fait arnaquer, l’enseignante va tenter de se suicider à l’aide d’un « produit », mais elle aura la vie sauve grâce à une visite inopinée d’une de ses proches chez elle.

La source de Kantigui précise qu’après des soins au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pô, sa vie serait hors de danger. Craignant d’être assaillie par ses créanciers, elle demande une mutation dans une autre localité.

Comme conseille, Kantigui invite tout un chacun à être vigilent surtout avec les « amitiés » sur les réseaux sociaux ».

La prudence est de rigueur. Prudence, prudence, en ce qui concerne les rencontres sur les réseaux sociaux.

Nelessi

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.