Jubilé d’Eau des 100 ans: Les Sœurs de l’Immaculée Conception de Ouagadougou rendent grâce à Dieu par Marie

0
48
Les Soeurs de l'Immaculée Conception(SIC)

Ce samedi 10 février 2024, la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Ouagadougou, était en effervescence. La congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Ouagadougou(SICO), célébrait la clôture de leur jubilé d’Eau (100 ans),  d’existence au Burkina Faso. La cérémonie d’action de grâce a été présidée par Monseigneur(Mgr)Michael Francis CROTTY, Nonce Apostolique, en compagnie de l’Archevêque de Ouagadougou, Monseigneur Prosper KONTIEBO, et celui de Dori, Monseigneur Laurent DABIRE, et de nombreux prêtres venus des diocèses.  

La Célebration Eucharistique a été présidée par Mgr  Michael CROTTY(2è à gauche) et les Mgrs de Ouagadougou et Dori.

« Sœurs de l’Immaculée Conception, avec Marie, rendons grâce à Dieu pour cent ans d’existence et avançons au large ». C’est autour de ce thème que Mgr Michael Francis CROTTY, a célébré l’eucharistie de ce jour.

les autorités politiques, étaient présentes

Chers frères et sœurs, réunis autour de la table eucharistique, nous venons témoigner en ce jour béni notre reconnaissance au Seigneur pour le jubilé d’Eau de la Congrégation des Sœurs de l’immaculée Conception de Ouagadougou. Pour la petite histoire, c’est depuis le 11 février 1924, il y a cent ans, la vie religieuse a germé dans notre pays. Malgré l’adversité et l’incompréhension d’alors, une fille voltaïque, Marie Jeanne SAWADOGO, a été la première à oser s’aventurer sur le chemin de vie toute consacrée au Seigneur, marquant ainsi la naissance de la première congrégation autochtone en Haute Volta, aujourd’hui Faso, dénommée SIC.

La chorale, et l’orchestre ont été animés par les SICO

L’arbre ainsi planté a grandi au fil des ans et nous pouvons aujourd’hui voir la fécondité de cet institut et nous réjouir de ses fruits.

Le Noce Apostolique, Mgr Michael Crotty

Tout d’abord c’est un moment de rendre grâce à Dieu, pour les cent ans déjà accomplis et rendre grâce pour toutes ces ‘466 sœurs  réparties dans 09 pays d’Afrique et de l’Europe, de toutes les générations, des fondateurs à Mgr Joanny Thévenoud, les premières sœurs, jusqu’à ce jour.  Mais aussi préparer pour le futur, a rendu grâce le Nonce Apostolique.

Les SIC

Les textes liturgiques choisis pour la circonstance nous plongent dans l’action de grâce au  Seigneur pour tous ses bienfaits. L’Evangile tirée de Luc 1, 46, nous exhorte à dire avec Marie  » Mon âme exalte mon esprit en Dieu mon Sauveur; le Puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son nom ». Pendant son homélie Mgr CROTTY, a exhorté les fidèles à confié l’avenir de cette congrégation à Dieu qui entame une nouvelle étape de son Seigneur.

Les fidèles chrétiens catholiques

Aussi pour rendre grâce à Dieu pour la vie et l’œuvre de Mgr Joanny THEVENOU , fondateur de la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Ouagadougou; aussi pour la foi et la persévérance de Sœur  Delphine AUBAZAC, cofondatrice et pour Soeur Marie Jeanne SAWADOGO, première religieuse de l’Immaculée conception.

Photo de famille
L’actuelle Supérieure générale des SICO, la Sœur Pauline Sawadogo( à gauche, le Nonce Apostolique, à droite Mgr Prosper Kontiebo Archevêque de Ouagadougou).

« Suis remplie de joie de reconnaissance au Seigneur, quand je vois toute cette foule de saints, cette foule innombrable, venue partager notre joie de ce jour, venue aussi prier pour nous, pour que nous puissions continuer notre vie religieuse et notre mission au service de l’église et du monde et avec leur prière, et leur accompagnement.

Les fidèles chrétiennes catholiques pendant la célébration

C’est une grande action de grâce pour tous les Evêques , les prêtres, les catéchistes, les jeunes en formation, des personnes d’autres religions qui sont là, parce que nous sommes des frères et sœurs en humanité, pour prier avec nous et rendre grâce au Seigneur, pour cent ans d’existence ». » Dire merci à Dieu, merci de ce que nous avons pu faire durant ces cent ans. Priez encore pour nous, pour que nous  puissions encore continuer la marche dans l’amour, dans la recherche de la sainteté dans le service de nos frères et sœurs surtout les plus pauvres ».

photo de famille des SICO et l’ensemble des religieux venus au jubilé.

En ce qui constituent les perspectives pour le futur, « célébrer 100 ans, est une merveille du Seigneur, et nous savons que ce Seigneur qui nous a aimé et choisi, est toujours avec nous. C’est avec lui, que nous prenons encore la route dans la conversion, car on a pas encore fini de se convertir même si on a 100ans d’existence, la route de la conversion pour mieux nous enraciner en Jésus Christ, qui nous appelée et aimée, et mieux le transmettre à nos frères et sœurs par une vie d’amour de sainteté et un dévouement inlassable pour le service de l’église et de l’humanité, a témoigné la Supérieure générale des SICO,  sa reconnaissance au Seigneur.

LES SICO

Des projets en perspectives

« Et notre projet, c’est de pouvoir trouver et de donner à nos sœurs âgées et malades des conditions favorables, pour qu’elles puissent continuer de prier pour l’église et pour le monde, de continuer d’avoir le  courage d’accepter leur souffrance et d’offrir toujours ces souffrances et leur prière pour que le Seigneur nous donne beaucoup de paix, pour que nos communautés qui sont fermées dans certaines milieux puissent repartir pour continuer la mission », a souhaité la Sœur supérieure des SICO.

L’ensemble des prêtres
Les familles venues du Burkina et d’ailleurs fêter avec les SICO

Karen Ouedraogo

FASOAMAZONE.NET

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.