Bobo-Dioulasso:WANEP renforce la participation de 200 femmes et filles au processus de transition et de la paix

0
36

Dans le cadre du « Projet d’appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de la consolidation de la paix », le Réseau national pour l’édification de la paix, au Burkina Faso(WANEP-BF), a outillé 200 femmes dont 100 jeunes filles à Bobo -Dioulasso et à Tenkodogo, les 16 et 17 avril 2024. Cet atelier de formation a été essentiellement axé sur l’Agenda Femmes- Paix et Sécurité, la Résolution 1325 et connexes, la résolution 2250, la médiation politique et communautaire.

Les conséquences de la crise sécuritaire impactent beaucoup les femmes du Burkina Faso. Force est de constater que ses derniès et gèrent res années , elles sont les premières et parfois même des cibles privilégiées. En outre , elles sont exposées à toutes formes de violences, physiques, psychologiques, économiques, sécuritaires. Ils est indéniable que les femmes endurent beaucoup de souffrance et gèrent les conséquences néfastes de cette instabilité sécuritaire dans l’ombre. Cependant, elles restent en marge des sphères de décision pour la consolidation de la paix et de la sécurité. Pourtant, la promotion de la participation des femmes à la  médiation est devenue un impératif pour une paix durable.

C’est fort de ce constat que le Réseau national d’édification de la paix(WANEP-BF), en UNFPA collaboration avec le PNUD, UNFPA, UNCDF, avec l’appui financier du fond pour la consolidation de la paix a initié le « Projet d’Appui au renforcement des capacités et du rôle des femmes et des jeunes filles dans le processus de transition et de la consolidation de la paix ».

« Ce projet vise à renforcer la participation des femmes et des filles dans le processus de transition et de consolidation de la paix dans les régions des Hauts Bassins et du Centre-Est au Burkna Faso.

L’activité de renforcement des capacités des femmes et des jeunes filles sur les résolutions 1325 et connexes, la résolution 2250 et leur participation dans les sphères politiques et processus de transition, rentre dans le cadre dudit projet. Elle vise à faire avancer significativement la mise en œuvre de l’agenda femme paix sécurité à travers le renforcement des compétentes des leaders féminines, des organisations à base communautaire. 

l’Objectif principal de cette activité est de renforcer les capacités techniques des organisations de femmes de jeunes filles, afiin d’améliorer leur participation dans les instances de prise de décision et de la consolidation de la  paix.

De façon spécifique, il s’agit de:
Répondre aux besoins spécifiques de formations des femmes et des jeunes filles sur l’Agenda «Femmes-Paix-Sécurité», les résolutions 1325 et connexes, la résolution
2250, la médiation politique et communautaire; Favoriser une bonne appropriation du cadre normatif des résolutions par les organisations féminines; Susciter une prise de conscience des femmes et des jeunes filles du rôle crucial qu’elles
peuvent jouer dans la médiation.

Koudolba

Fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.