3 mai: « Liberté de la presse et d’expression: le BF est placé 86ème, avec une perte de 28 places », Camille Montagu, de RSF Afrique subsaharienne

0
91

Le Sahel devient une « zone de non-information libre », alerte RSF

La bande sahélienne est en train de devenir une « zone de non-information libre » où le « traitement de l’information patriotique a pris le pas sur un journalisme indépendant et de qualité », alerte Reporters sans frontières (RSF) vendredi à Dakar.

« Le coup d’Etat de juillet 2023, suivi de l’adoption par la junte de mesures liberticides, a fait chuter le Niger (80eme) de 19 places. La situation n’est guère reluisante au Burkina Faso (86eme) avec une perte de 28 places, ainsi qu’au Mali (114eme) », selon RSF qui a publié vendredi son classement mondial de la liberté de la presse.

Dans ces trois pays marqués par des coups d’Etat et en proie aux attaques jihadistes, les « convocations, réquisitions, et détentions » de journalistes critiques du pouvoir « ont un objectif: installer un climat de peur et pousser à l’auto-censure », a déclaré Camille Montagu, de RSF Afrique subsaharienne, au cours d’une conférence de presse à Dakar.

Les médias internationaux ont été « écartés du terrain », leur diffusion suspendue, et leurs correspondants étrangers contraints au départ, parfois expulsés par les autorités, a-t-il rappelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.